Education
Trending

ABUCO-TI Burundi: «Intégrité en milieu scolaire au Burundi» pour barrer la route à la corruption

Dans le but de doter le Burundi des hommes intègres et incorruptibles, l’Association Burundaise des Consommateurs, une section nationale de Transparency International Burundi (ABUCO-TI Burundi) a initié depuis l’année  2019, un projet «  Intégrité en milieu scolaire ». Les responsables des écoles et les élèves bénéficiaires de ce projet  se disent satisfaits des acquis de ce dernier

Ella Ndikumana, chargée des projets et programmes au sein de l’ABUCO-TI Burundi informe qu’en  juillet 2020, Transparancy International et le ministère français des affaires étrangères ont signé  une convention de subvention pour la mise en œuvre du projet «  Renforcement de la présence de TI en Afrique subsaharienne ». Elle explique que l’objectif général est de contribuer à  la lutte contre l’imputé et à la promotion de l’intégrité en Afrique subsaharienne. Mme Ndikumna précise que ce projet est mis en œuvre dans trois pays à savoir : Le Mali, le Burundi et le Togo. « Au Burundi,  l’objectif de ce projet est de promouvoir l’intégrité et la lutte contre la corruption en milieu scolaire », indique-t-elle.

Ella Ndikumana, chargée des projets et programmes au sein de l’ABUCO-TI Burundi

Déroulement des activités

Au Burundi, l’ABUCO-TI Burundi a organisé  des séances de sensibilisation sur l’intégrité et la lutte contre la corruption en milieu scolaire dans deux écoles à savoir : l’Ecole Amis des Enfants de Matana et le lycée SOS de Bujumbura. De plus, ajoute Mme Ndikumana, l’ABUCO a organisé des jeux-concours sur base des questions-réponses relatives à l’intégrité et à la lutte contre la corruption ayant pour objectif de pouvoir sélectionner les élèves qui vont constituer des clubs d’ambassadeurs d’intégrité pour chaque école.

Comme elle l’indique, l’ABUCO-TI Burundi a animé des séances d’encadrement des clubs d’ambassadeurs d’intégrité qui ont été créés  dans la première phase du projet en 2019. Ces séances ont été animées au sein des établissements scolaires à savoir le Lycée Etoile des Montagnes d’Ijenda, le Lycée Clarté notre dame de Vugizo et l’Ecole d’Excellence de Ngagara. Après les séances d’encadrement, Ella Ndikumana informe qu’un concours de chansons, de poèmes ou de slams ainsi que les bandes dessinées a été organisé. L’objectif était de promouvoir l’intégrité à travers l’art. «Nous avons sélectionnés de meilleurs chansons, poèmes/slams bandes dessinées. Les meilleurs artistes ont bénéficié des prix composés de cahiers, de stylos, de registres, de machine -calculatrice et des kits pour hygiène».

Les meilleurs élèves artistes ont bénéficié des prix composés de cahiers, de stylos, de registres, de machine -calculatrice et des kits pour hygiène

Des satisfactions mêlées à de souhaits

Grâce à ce projet, les élèves témoignent qu’ils ont eu l’occasion de connaitre les conséquences fâcheuses de la corruption.  «C’est grâce à l’ABUCO-TI Burundi que nous  sommes au courant du danger qui représente la corruption. Nous remercions cette association pour nous avoir inculqué des valeurs positives. Dans un proche avenir nous ne doutons pas que le Burundi sera doté d’hommes et de femmes intègres exemptés de corruption ». Ces élèves promettent de sensibiliser ses pairs afin d’avoir un grand nombre d’Hommes intègres capables de cheminer le pays vers un avenir meilleur. Ces élèves demandent à l’ABUCO d’étendre ce projet jusqu’au niveau des universités et de la communauté tout entière.

Comme les élèves, les responsables scolaires ne cachent pas leur satisfaction. Ils souhaitent d’ailleurs que ce programme soit inclut dans les culculas enseignés au niveau des établissements scolaires.

Anitha Ndayiragije est préfète des études au Lycée Vugizo. Elle remercie ABUCO-TI Burundi pour avoir choisi son école pour faire apprendre aux élèves les conséquences de la corruption. Cela leur permet de grandir avec l’envie de combattre ce fléau. Elle demande à l’Abuco-TI Burundi d’impliquer aussi les enseignants.

Télésphore Barikore, directeur du Lycée SOS de Bujumbura abonde dans le même sens. « L’initiative de l’ABUCO-TI Burundi est salutaire. Je propose que les valeurs positives et la lutte contre la corruption soient enseignées au niveau des écoles dans le cours de « formation patriotique et humaine ».

Sœur Dévote Nikwigize, directrice du Lycée Etoile des Montagnes d’Ijenda quant à elle apprécie positivement le projet d’autant plus qu’il est orienté vers la jeunesse qui constitue une pépinière des leaders de demain. Comme d’autres responsables scolaires, elle demande que le projet soit étendu à d’autres écoles.

Pierre Nduwayo, président de  l’association

Pierre Nduwayo, président de  l’association : « Ce projet s’inscrit dans le 2ème volet de l’ABUCO-TI Burundi relatif à la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption »  Selon lui, inculquer aux jeunes les valeurs d’intégrité et la lutte contre la corruption, c’est préparer leur avenir dès leurs bas âges, car ils sont les leaders de demain.

Les perspectives d’avenir

Dans les perspectives d’avenir, l’BUCO-TI Burundi compte étendre le projet à d’autres écoles. Elle compte également organiser des activités spécifiques à l’endroit des éducateurs et des responsables scolaires pour discuter sur la question de la corruption et de l’intégrité en milieu scolaire. Cela dans le but de former de futurs leaders exempts de toutes formes de corruption. Aussi, nous allons renforcer les clubs d’ambassadeurs d’intégrité déjà mis en place mais aussi affiner les produits artistiques afin de les utiliser à des fins de sensibilisation de masse au moment où l’ABUCO-TI Burundi sera organisée des compétions au niveau de chaque école. Dans sa vision future, elle projette organiser des compétitions interscolaires.

Des recommandations formulées

Les apprenants et les responsables de ces écoles demandent aux partenaires techniques et financiers de soutenir les projets de lutte contre la corruption en milieu scolaire. A l’endroit de l’ABUCO-TI Burundi, on lui demande de renforcer l’éducation sur l’intégrité et la lutte contre la corruption à l’endroit des élèves et éducateurs en milieu scolaire au Burundi, de mettre en place le programme de lutte contre la corruption dans toutes les écoles du pays et de Faire le suivi et l’encadrement réguliers des équipes d’Ambassadeurs d’intégrité mises en place. Et d’ajouter la finalisation des œuvres (chansons, poèmes, bandes dessinées) présentés sous forme brut pour être utilisées comme support de communication dans le cadre de la promotion de l’intégrité et le renforcement des capacités des élèves en arts. Intégrer le programme de la promotion de l’intégrité et la lutte contre la corruption  dans les universités.

Notons que 1859 élèves ont été sensibilisés sur l’intégrité en milieu scolaire dont 83 ambassadeurs d’intégrité

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button