Economie
Trending

ADB, un portail d’entrée et interlocuteur de tous les investisseurs

L’Agence de Développement du Burundi (ADB) organise ce mercredi 12/1/2022 un café de presse sur les réalisations du 1er semestre de l’année budgétaire 2021-2022 et les appuis multiformes envers les investisseurs du Burundi. Le directeur général a.i de l’ADB, Désiré Musharitse indique que ce 1er semestre de l’année budgétaire 2021-2022 a été caractérisé par la mise en place de l’ADB

« L’ADB est le portail d’entrée et le seul interlocuteur de tous les investisseurs à la recherche d’opportunités d’affaires au Burundi », précise M.Musharitse. Il indique que la création de l’ADB est le résultat de l’application du nouveau code des investissements. Il ajoute que ce nouveau code des investissements a pour objet de promouvoir et faciliter les investissements et les exportations au Burundi.

D’après Désiré Musharitse, ce premier semestre a été marqué par des activités relatives à la promotion des exportations. Dans le cadre de promotion du secteur horticole, l’Agence de Développement du Burundi a initié, en 2020, la mise en place d’un cadre légal de collaboration au sein d’une structure réunissant tous les intervenants du secteur horticole, appelé « Plateforme ». Il fait savoir que plusieurs actions ont été menées pour relever les défis de ce secteur. Ce qui a permis l’organisation d’un salon horticole, 1ère  édition, sous le thème : « Vers la diversification des exportations pour la création d’emplois et le développement économique ».

Ainsi, souligne-t-il, ce salon a été organisé avec un objectif  de faire une exposition des produits horticoles, renforcer la visibilité des acteurs et des potentialités du secteur, identifier les défis et contraintes auxquels font face les producteurs et les unités de transformation.  M.Musharitse informe aussi que l’ADB a organisé à Gitega, un atelier de renforcement des capacités pour la production du miel orienté vers l’exportation. 

2673 personnes morales et  2255 personnes physiques enregistrées

Concernant les statistiques sur l’immatriculation des sociétés, les certificats d’éligibilité aux avantages du code des investissements et sur l’octroi des certificats temporaires de conformité,  M.Musharitse indique que de juillet à décembre 2021, l’ADB a enregistré, au niveau du guichet unique de création des sociétés,  2673 personnes morales et  2255 personnes physiques.

Pour ce semestre, d’après M.Musharitse, 21 certificats d’éligibilité aux avantages du code des investissements ont été octroyés, correspondant à un capital prévisionnel de 354 865 847 713 BIF avec une projection de 916 emplois. 

Pour une amélioration du climat des affaires

Pour réduire la pauvreté et améliorer le climat des affaires et promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, dit-il, un partenariat a été conclu entre l’Agence de Développement du Burundi et le Centre for Development and Entreprises Great Lakes (CDE).  Ce qui a fait que l’ADB et le CDE ont continué à mettre en œuvre leur protocole d’entente en organisant plusieurs ateliers notamment la vulgarisation du projet « Why women ? », le projet d’autonomisation économique et de droit de la  femme; la célébration de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat; le Sommet économique 2021 et le Forum Femmes Leaders et Liberté.

Notons que dans cette période de transition entre API et PADE, plusieurs chantiers seront en cours dont une nouvelle structuration de l’ADB, l’instauration d’un système d’annulation de l’enregistrement des sociétés en ligne. 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button