AFRABU : Les commerçants exerçant le commerce transfrontalier sensibilisés

Sous le thème: « Les bonnes  pratiques, défis et leçons apprises dans la réponse rapide à la Covid19 au Burundi », l’Association des Femmes Rapatriées du Burundi « AFRABU » en collaboration avec le ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida a organisé le 04 mai 2021 à Bujumbura un café de presse à l’endroit des journalistes. C’était dans le cadre de la mise en œuvre du projet «Covid­19, réponse rapide dans la région des Grands Lacs

«Le projet de la riposte à la Covid-19 vise à sensibiliser la population (les ménages et les écoles) vivant ou exerçant des activités commerciales sur les postes frontières », a indiqué Mme Godelieve Manirakiza, représentante légale de l’AFRABU.  Elle ajoute que le but ultime de ce projet est de permettre à la population d’accéder aux informations précises et fiables.

Mme Godelieve Manirakiza a fait savoir que plus de 16 000 personnes de 4 provinces frontalières  avec les pays limitrophes ont été sensibilisées. Ces dernières habitent les communes Rugombo (province Cibitoke), Mutimbuzi (province Bujumbura), Rumonge (province Rumonge)  et 3 communes de la Mairie de Bujumbura. Elle explique qu’avant le projet, ces gens avaient peu d’informations par rapport à la pandémie, mais qu’actuellement, ces personnes sont capables de donner la lumière par rapport aux rumeurs liées à la pandémie. Elle fait savoir que les personnes vont à leur tour sensibiliser la  communauté.

Elle déplore que la fermeture des frontières suite à cette pandémie ait eue d’impacts négatifs sur la vie des ménages et des familles exerçant le commerce transfrontalier. Elle cite notamment les recettes fiscales qui évoluent en dents de cie, la perturbation du commerce transfrontalier, le manque criant de certains produits de première nécessité, la hausse des prix sur le marché, etc.

Des défis liés à la lutte contre la Covid19

Zénon Manirakiza consultant à l’AFRABU, les défis ne manquent pas. Il s’agit des problèmes liés au changement de mentalités, le respect des mesures barrières, . . .

D’après Zénon Manirakiza consultant à l’AFRABU, les défis ne manquent pas. Il s’agit des problèmes liés au changement de mentalités, le respect des mesures barrières, la protection du personnel affecté aux postes frontalières. Il s’agit également des problèmes liés à la protection des personnes vulnérables, l’agrandissement de l’assiette fiscale dans le contexte de la Covid-19, etc.   

Des recommandations émises

M.Manirakiza informe que des mesures doivent être prises et renforcées afin d’empêcher la propagation de cette pandémie. Il suggère également le respect strict des mesures  telles qu’arrêtées  par les autorités compétentes. Il trouve que la sensibilisation doit être renforcée dans les écoles, les hôpitaux, les sites  d’abri pour les victimes  des catastrophes naturelles, etc.  M.Manirakiza propose également la mise en place d’un seul endroit où  la population peut s’approvisionner en masques afin d’éviter la contamination par les vendeurs ou les acheteurs. Elle recommande  aussi l’abolition de l’automédication en lieu et place de dépistage, etc.

Signalons que ce projet est exécuté au  Burundi, en RDC et au Rwanda.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une