API : Plus de 2000 entreprises créées au cours du 1er semestre de l’année budgétaire 2019-2020

Dans le but de présenter ses réalisations semestrielles, l’Agence burundaise de Promotion des investissements a organisé à Bujumbura mercredi 08 août un café de presses. A travers ce dernier, Serge Nsabimana, directeur a.i de l’API indique que 2433 entreprises ont été créées entraînant ainsi la création des emplois

« L’agence de promotion des investissements a facilité l’immatriculation de 2433 entreprises pour le second semestre de 2019 marquant ainsi une régression de 523 % par rapport au premier semestre de l’année 2019 où 5110 entreprises ont été créées. Cela s’explique par le ralentissement dans la création des coopératives », indique M. Nsabimana. Il informe que désormais depuis le 16 décembre 2019, l’immatriculation des sociétés et des personnes physiques au registre de commerce et des sociétés se fait sur un nouveau registre de commerce. Cela conformément à l’ordonnance ministérielle conjointe no 750/540/811 du 26 avril 2019 fixant les mentions figurant sur le registre de commerce et des sociétés. Ainsi pour sa mise en application, les mentions figurant dans le registre de commerce ont été modifiées et le pouvoir d’enregistrement des personnes physiques et morales au registre de commerce  a été confié à l’API. Dans ce cadre, précise Nabimana, depuis le 16 décembre 2019 cette agence a facilité l’immatriculation de 43 personnes physiques au registre du commerce.

Avantages liés au code des investissements

Dans le cadre de la mise en application des dispositions du code des investissements, Serge Nsabimana fait savoir qu’au second trimestre 2019, 17 certificats d’éligibilité aux avantages du codes des investissements ont été octroyés avec un capital prévisionnel équivalent à plus de 102 milliards de FBu avec une projection de 1040 emplois prévisionnels. Sur ce, explique-t-il, avec l’introduction du certificat de conformité, l’API effectue des visites de terrains pour vérifier si les entreprises respectent leurs engagements. Ainsi, selon le rapport de visite sur terrain des entreprises, parmi les projets en phase d’exploitation ayant demandé le certificat de conformité, au 3ème trimestre 2019, 16 certificats  temporaires de conformité aux engagements dans le code des investissements ont été délivrés. Ces derniers ont déjà investi 67 708 770 356 FBu par rapport au montant prévisionnel de 108 254 420 FBu soit un taux de réalisation de 62,5 %. Aussi sur 1078 emplois prévus 589 emplois ont été créés, soit un taux de réalisation de 54,6 %.

Au 4ème trimestre, 19 certificats temporaires de conformités aux engagements dans le cadre du code des investissements ont été délivrés avec un investissement de 79 297 789 941 FBu par rapport au montant prévisionnel de 118 406 576 472 FBu, soit un taux de réalisation de 66,9 %. En matière de la création d’emplois, Serge Nsabimana indique que sur 1041 emplois prévus, 676 ont été créés, soit un taux de réalisation de 64,9 %.

Cependant, seules les entreprises qui bénéficient les avantages du code des investissements connaissent un suivi de la part de l’Agence de promotion des investissements. Raison pour laquelle, certaines entreprises tombent en faillite ou sont mort-nées et restent comptées parmi les entreprises créées.

La promotion des exportations

Dans le cadre de la promotion des exportations, Serge Nsabimana informe que plusieurs activités ont été effectuées dans le but d’améliorer la qualité des biens et services produits par différentes entreprises. Il s’agit de l’organisation d’un atelier de réflexion sur la valorisation de la filière «  café », nécessite de la fumigation et l’introduction à l’accord sur les mesures sanitaires et phytosanitaires de l’organisation mondiale du commerce, l’organisation d’une campagne de sensibilisation au respect des normes et standards exigés pour les entreprises du secteur des matériaux de construction auxquels il ajoute l’organisation des séances de formation et d’information au développement à l’export et sensibilisation aux mesures sanitaires et phytosanitaires, l’organisation d’un atelier sur les mesures incitatives offertes aux investisseurs et sur le développement à l’export au Burundi ainsi que l’organisation d’un débat sur les défis et les opportunités de la diversification des produits d’exportation.

Notons que depuis 2013 date de création de l’API jusqu’en septembre 2019, 13 635 sociétés ont été créées. Aussi 375 sociétés ont bénéficié des certificats d’éligibilité aux avantages du code des investissements.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une