Agriculture
Trending

Campagne café 2021-2022 : Les caféiculteurs bénéficient d’une prime

Le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, a organisé, en date du 22 mars 2022, à Bujumbura, un point de presse pour informer les résultats atteints au cours de cette campagne café 2021-2022 et des préparatifs pour le démarrage de la campagne café 2022-2023. A travers ce point de presse, il a été annoncé que les caféiculteurs bénéficieront d’une prime d’au moins 100 Fbu/kg de cerise A et d’au moins 50Fbu/kg de la cerise B

Dr Ir Deo Rurema,  Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’élevage

D’après Dr Ir Deo Rurema,  Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’élevage,  l’évaluation des résultats de la commercialisation faite le 17 mars 2022 par différents acteurs du secteur café et sur base des différentes charges déjà engagées pour bien préparer la campagne café 2022-2023, montre que le prix de la cerise A devrait être majoré d’au moins 100 FBu par kilo au moment où la cerise B devrait être acheté à au moins 50 FBu/ kg de plus.
Pour ce, Deo Rurema informe tout dépulpeur à octroyer aux caféiculteurs une prime d’au moins 100 Fbu/kg de café cerise A et d’au moins 50 Fbu/kg de la cerise B sur le prix offert pour la campagne café 2021-2022 et ceci avant la fin du mois d’avril 2022.


Deo Rurema justifie cette prime par le fait que pour la campagne café 2021-2022, le prix au producteur ayant été fixé au moment où le cours était bas, soit 2,561 USD par rapport à la situation actuelle de 4,19 USD. Il fait savoir qu’il a été observé que les exportateurs ont eu un bénéfice globalement satisfaisant, d’où la nécessité d’octroyer une prime aux caféiculteurs. Il a annoncé que la commercialisation du café doit être faite avec traçabilité afin de pouvoir évaluer si les exportateurs ont réalisé un bénéfice pour que les caféiculteurs soient primés en fonction du café cerise vendu aux différents acteurs.
Deo Rurema fait savoir que la quantité globale du café vert produit au cours de la campagne café 2021-2022 est de 6 490,662 tonnes tandis que  la quantité globale exportée jusqu’au 15 mars 2022 est de 6 216,648 tonnes pour une valeur de 26 025 454 US dollars, soit un taux de commercialisation de 95,8%. Il indique que le montant déjà rapatrié est de 22 123 966 US dollars, soit un taux de rapatriement de 85%.

Dr Rurema fait remarquer que  la quantité du café vert restant à exporter est estimée à 274,014 tonnes pour une valeur estimative de 1 139 898,24 US dollars.
Pour l’ODECA, dit-il, le café déjà vendu jusqu’au 15 mars 2022 est de 2133,004tonnes pour une valeur de 10 298 101,30 USD. Il révèle que le montant déjà encaissé par l’ODECA est de 8 616 468,42 USD,  soit un taux de rapatriement de 83,7%. « Le crédit octroyé à l’ODECA par l’Etat pour mener les activités de la campagne café 2021-2022 est de 17 005 288 336 Fbu. Le montant décaissé au 15 mars 2022 est de 12 702 617119 FBu, soit un taux de décaissement de 74,693%. Le montant déjà encaissé par l’ODECA est 16 070 564 838 Fbu, soit un taux de remboursement de 126% par rapport au montant décaissé », fait savoir Dr Rurema.
Le prix du café cerise révélé

Deo Rurema indique que le prix au producteur au cours de la campagne café 2022-2023 est d’au moins 800Fbu/kg pour le café cerise A et d’au moins 400Fbu/kg pour le café cerise B. Il révèle que la production globale du café cerise attendue au cours de la campagne café 2022-2023 est estimée à 114725tonnes, soit 17 898 tonnes de café vert; dont 45 890 tonnes de café cerise de l’ODECA, soit 7 159 tonnes de café vert.

Notons que le prix du café au producteur était de  700 FBu /kg pour la cerise A et  350fbu/kg pour la cerise B la campagne café 2021-2022.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button