Campagne électorale : Plus de 30 blessés à la 2ème semaine

Advertisement

Dans une conférence de presse animée ce mardi 12 mai 2020, le porte-parole du ministère de la Sécurité Publique et de la Gestion des Catastrophes,  OPP1 Pierre  Nkurikiye indique la 2ème semaine de la campagne électorale a été marquée par une diminution des violences par rapport à la première semaine. Cependant, plus de 30 membres des partis politiques ont été blessés dans des affrontements

Advertisement

« Pour cette deuxième semaine de la campagne électorale, des lésions perpétrées par les militants du CNL ont fait 30 blessés parmi les membres du Cndd-fdd et 05 blessés parmi ceux du CNL. La police a déjà appréhendé 95 présumés auteurs qui sont sous enquêtes », indique pierre Nkurikiye. Il reconnaît cependant que la 2ème semaine de la campagne électorale a connu une diminution des cas de violences mais plutôt une augmentation des tentatives de fraudes électorale matérialisée par une propagande illégale. Nonobstant, dit-il, les mises en garde de différentes autorités du pays et l’action préventive et répressive de la police a produit des effets positifs. Toutefois, le ministère de la Sécurité publique déplore certaines violations de la loi illustrée par les violations du code de la circulation routière, des surnombres de passagers et l’excès de vitesse. De plus, ajoute cet officier de police, des propos injurieux attentatoires à l’honneur des adversaires ont été tenus par les militants du CNL à Nyarusange en province de Gitega et à l’honneur des policiers à Buhiga en province Karusi. Il fait remarquer  que des tentatives de fraude électorale ont été perpétrées par les membres du parti CNL notamment sur les collines Musanga en province Makamba le 04 mai 2020, à Gahororo en commune Kiremba en date du 09 mai 2020, à Taba en commune Nyabikere et à Bugendana le même jour. En date du 10 mai 2020, explique-t-il, une fraude électorale a été perpétrée à Kirama en zone Bugarama en province Muramvya tandis qu’en date du 04 et 06 mai, une fraude électorale a été perpétrée respectivement à kibimba  et à Bubogora en commune Murwi.

Pierre Nkurikiye fait savoir que des lésions corporelles ont été perpétrées  par les membres du parti Cnl contre ceux du Cndd-fdd, à Jarama en commune Buyengero le 05 mai 2020, à Gitaba province Makamba en date du 06 mai 2020 et à Ruvumera commune Nyanza lac avec rançonnement de la population le 06 mai 2020. A Nyamarobe en commune Kiremba, une maison d’un membre du Cndd-fdd a été démolie en date du 07 mai 2020. Aussi, en commune Matongo de la province Kayanza, les militants du CNL ont bloqué le passage aux militants du Cndd-fdd qui étaient allés en meeting en date du 09 mai 2020 et 6 enclos ont été incendiés à Shimu en province Kayanza. A Mishiha en province Cankuzo, une maison a été démolie le 05 mai 2020.  A kigamba de la même province, souligne Nkurikiye, un militant du Cnl muni d’une lance et d’un couteau s’est rendu au bistrot en date du 07 mai 2020. Toujours selon les propos du porte-parole de la police, en date du 07 mai 2020, un champ de bananeraie a été détruit à Mangoma de la commune Giteranyi province Muyinga. Le 08 mai 2020, un militant du parti Sahwanya Frodebu a battu celui du Cndd-fdd. De plus, en date du 11 mai, les jeunes du Cndd-fdd ont agressé ceux du Cnl en meeting jusqu’à endommager leur véhicule au moment où à Gahemba en province Ruyigi, un militant du Cnl  a été grièvement battu par trois jeunes du parti au pouvoir dont l’un est déjà appréhendé et est sous interrogatoire.

Pierre Nkurikiye souligne que parmi les cas de criminalité perpétrées, c’est celui qui, en date du 04 mai 2020, sur la colline Muvumu de la  zone Gitaba, des militants du Cnl armés de machettes et de gourdins ont tendu une embuscade au chef de zone et ceux qui l’accompagnaient et ont blessé six parmi eux.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une