CNIDH : Des mécanismes de promotion et de protection des droits de l’homme au Burundi

Sous le thème: «  Ensemble, faisons avancer les droits de l’homme au Burundi », la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) en collaboration avec le Centre pour les Droits de l’homme et la Démocratie en Afrique Centrale a organisé à Bujumbura du 29 au 30 avril 2020 un atelier de formation à l’endroit des représentants des institutions partenaires sur les notions de base en matière des droits de l’homme. L’objectif était de maintenir un contact régulier avec tous les intervenants en matière des droits de l’homme afin de prévenir ou réguler tout problème pouvant surgir dans le pays

Sixte Vigny Nimuraba, président de la CNIDH a indiqué que la formation répond à un objectif principal de renforcer les connaissances des représentants des institutions partenaires de la CNIDH pour participer aux réunions mensuelles afin d’avoir une compréhension commune des différents défis liés aux Droits de l’Homme au Burundi. Il a révélé que les réunions mensuelles serviront à identifier des problèmes qui affectent la protection et la promotion des droits de l’homme et à envisager des  solutions notamment par des mesures correctives et des actions de plaidoyer. Cela en collaboration avec les partenaires. Le président de la Cnidh a fait remarquer que ces réunions mensuelles contribueront également au maintien de la confiance nécessaire entre les différents acteurs tels que les organisations de la société civile, le gouvernement et la Cnidh aux fins d’une meilleure protection et promotion de tous les droits de l’homme pour tous. Il informe qu’elles permettront à échanger et discuter avec les partenaires étatiques et non étatiques sur les cas d’atteinte aux droits de l’homme documentés ; discuter sur les voies et moyens de trouver des solutions en référant les cas aux partenaires étatiques concernés et échanger également sur les rapports à transmettre sur les cas d’allégations des violations des droits de l’homme. Et de souligner : « Les défenseurs des droits de l’homme ont un rôle primordial à jouer dans la société ».

Un appel lancé aux politiciens

Cependant, le président de la Cnidh a rappelé qu’au moment où le Burundi est dans la campagne électorale, les politiciens en compétition doivent se respecter mutuellement et comprendre que c’est la compétition aux élections qui caractérise la démocratie. « Les leaders des partis politiques doivent conscientiser leurs militants et les faire comprendre qu’après les élections, la vie continue », a-t-il informé. Il conseille les militants des partis politiques de ne pas toujours user de la force. « Chaque fois qu’il y a de la violence, les leaders des partis politiques devraient se mettre ensemble pour trouver une solution durable. Les partis en compétition devraient comprendre les opinions des autres, accepter la compétition et éviter le recours à la violence, a informé Nimuraba». Il appelle les militants des partis politiques à ne pas lancer des insultes pendant les discours et des mots qui incitent à la haine. Par contre, il leur demande d’être de bons exemples, d’être le modèle de la tolérance politique et de montrer leurs bravoures en vue d’une cohabitation pacifique.

La CNIDH promet de veiller à ne pas user des enfants  pendant la période de la campagne électorale. Elle promet également de veiller à ce que les femmes enceintes et les personnes en situation d’handicap aient accès aux urnes.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une