UNFPA : Comment peuvent se comporter les femmes enceintes et allaitantes aux Coronavirus?

Dans un communiqué de presse sorti ce 05 mars 2020, UNFPA recommande aux femmes enceintes et allaitantes à  prendre des mesures préventives de routine pour éviter l’infection par la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19). Ces mesures préventives comprennent d’un lavage des mains diligent, éviter les contacts étroits avec les personnes présentant des symptômes d’infection. C’est au moment où les infections de cette épidémie ne cessent de gagner le terrain à l’échelle mondiale

« Les femmes enceintes devraient prendre des mesures préventives de routine pour éviter l’infection par la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19) », ces mesures préventives, recommandées conformément à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), comprennent d’un lavage des mains diligent, éviter les contacts étroits avec les personnes présentant des symptômes d’infection, couvrir les éternuements et la toux et bien cuire la viande et les œufs », a annoncé l’UNFPA dans un communiqué. Ceci note que les responsables de la santé publique se précipitent pour empêcher la propagation rapide du virus. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, plus de 95 000 cas ont été confirmés dans 79 pays.

D’après ce communiqué, la maladie causée par un coronavirus récemment découvert a provoqué des craintes généralisées et, dans certains endroits, des tensions sur les systèmes de santé. Les familles, y compris les femmes enceintes et les mères qui allaitent font face à la peur et à l’incertitude au milieu de l’épidémie.  Le même communiqué note qu’en général, les changements physiques liés à la grossesse peuvent augmenter la sensibilité de certaines femmes enceintes aux infections respiratoires virales. Et  l’UNFPA d’exhorter les responsables de la santé à traiter les femmes enceintes souffrant de maladies respiratoires comme une «priorité absolue ».

« Bien que la peur et l’incertitude soient des réponses naturelles au coronavirus, nous devons être guidés par des faits et des informations solides. Nous devons être solidaires, combattre la stigmatisation et la discrimination, et veiller à ce que les gens obtiennent les informations et les services dont ils ont besoin, en particulier les femmes enceintes et allaitantes », a déclaré Dr Natalia Kanem, Directrice exécutive de l’UNFPA.

Hygiène et précautions

« La santé sexuelle et génésique est un problème de santé publique important pendant les épidémies, et une grossesse et un accouchement sans danger dépendent du fonctionnement des systèmes de santé et du strict respect des précautions contre les infections », note le communiqué. Le même communiqué rappelle qu’il n’y a actuellement aucun vaccin  pour empêcher la propagation de COVID-19. De surcroit,  les femmes enceintes infectées doivent être traitées avec des thérapies de soutien recommandées par l’OMS en consultation avec leur OB / GYN, recommande l’UNFPA.

Les bébés ne doivent pas être séparés de leurs mères

Les femmes qui allaitent qui tombent malades ne doivent pas être séparées de leurs nouveau-nés, ajoute le communiqué. Rien ne prouve que la maladie puisse être transmise par le lait maternel. Cependant, les mères allaitantes qui sont infectées doivent porter un masque à proximité de leur bébé, se laver les mains avant et après la tétée et désinfecter les surfaces contaminées. Si une mère est trop malade pour allaiter, elle devrait être encouragée à exprimer le lait pour le bébé, tout en prenant toutes les précautions nécessaires.

En Chine, l’UNFPA soutient les efforts de santé publique, notamment en fournissant des objets médicaux essentiels aux agents de santé de première ligne ainsi que des articles sanitaires pour les femmes, les filles et les populations vulnérables tels que les patients âgés. Ces fournitures sont distribuées dans la province du Hubei, épicentre de l’épidémie.

Le 23 février, un premier lot de 262 000 serviettes hygiéniques est arrivé à Wuhan, Huanggang et Xiaogan, trois villes du Hubei qui sont parmi les plus touchées. Plus de 315 000 couches pour adultes et une variété de fournitures médicales ont également été livrées aux hôpitaux et aux établissements de santé locaux. L’UNFPA est également en train d’acquérir un équipement de protection individuelle pour les médecins et autres agents de santé.

«Les besoins de protection des femmes et des filles doivent être au centre des efforts de réponse. Une partie de la raison pour laquelle nous faisons cela est de veiller à ce que l’accent soit mis sur le maintien de l’accessibilité des femmes et des filles vulnérables à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité dans le cadre de la réponse », a déclaré Dr Babatunde Ahonsi, représentant du FNUAP en Chine.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une