CRB-CICR : Les actions humanitaires des volontaires sont salutaires

La Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est célébrée chaque année le 8 mai depuis plus de 70 ans. Au Burundi, plus de 600 000 volontaires de la Croix Rouge répartis dans ses 2 912 Unités Collinaires œuvrent à prévenir et à alléger les souffrances humaines. C’est ce qu’indique Pamphile Kantabaze, président de la Croix Rouge du Burundi dans une déclaration conjointe CRB-CICR à l’occasion de cette journée.

« Le Mouvement Croix Rouge-Croissant rouge a été fortement impliqué dans la lutte contre la pandémie de la COVID 19 à travers les activités de prévention, de sensibilisation, de réhabilitation, d’assainissement ou d’assistance en nourritures et en biens essentiels pour les ménages affectés », indique Pamphile Kantabaze. En 2020, précise-t-il, plus de 835 millions de personnes dans le monde ont pu bénéficier de l’aide.  Il fait savoir que plus de 14 millions de volontaires et 500 000 employés sont répartis dans les 192 Sociétés Nationales Croix Rouge et Croissant Rouge dans le Monde.     

D’après M.Kantabaze, ces volontaires s’emploient tous les jours à assister les plus vulnérables. Ils accomplissent leurs activités parfois dans des situations très périlleuses de conflits, d’épidémies ou de catastrophes naturelles.

 M.Kantabaze fait savoir que la Croix Rouge Burundaise assiste au quotidien les plus vulnérables en cherchant à prévenir et à soulager leurs souffrances. Il informe que de nombreuses activités ont été mises en œuvre dans la sensibilisation, la prévention, la prise en charge psychologique et la réponse á la COVID-19.

Photo des participants

Il indique qu’au Burundi, un vaste réseau de plus de 600 000 volontaires, membres de la communauté sont répartis dans ses 2 912 Unités Collinaires. Il révèle que ce sont ces mêmes volontaires qui portent également assistance aux sinistrés de la montée des eaux du Lac Tanganyika ou des inondations. Et d’ajouter qu’ils assistent également les personnes déplacées, réfugiées ou rapatriées notamment dans le rétablissement des liens familiaux et la réunification familiale des enfants non accompagnés.

Pour lui, la volonté de la croix rouge du Burundi est d’être présente partout pour tous ceux qui ont besoin de ses services. Et d’informer: «  l’accès sécurisé aux personnes en besoin d’assistance reste la pierre angulaire de ses actions quotidiennes ». Il rappelle que l’emblème Croix-Rouge constitue la seule protection dont disposent les volontaires de la Croix-Rouge. Il doit être respecté et protégé par tous et en toute circonstance. Le non-respect de l’emblème, peut retarder les secours et mettre en danger des vies humaines. Il demande  aux autorités  l’urgence de mettre en place une loi protégeant l’emblème de la Croix-Rouge au Burundi.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une