Élections 2020 : Le parti CNL met en avant 16 projets de société

Dans le cadre de la campagne électorale des élections de 2020, le parti CNL lance sa campagne en mairie de Bujumbura dans la commune Ntahangwa. Une fois accédé au pouvoir, le parti CNL mettra en œuvre 16 projets de société dont l’agriculture, l’élevage, l’éducation, la promotion de l’emploi, la santé, le transport, l’aménagement du territoire, etc

Mercredi le 29 avril 2020, troisième jour des campagnes électorales au niveau national. Dans la continuité  de cette campagne, le parti CNL lance la campagne en mairie de Bujumbura dans la commune Ntahangwa, zone Buturere. Egide Citegetse, responsable du CNL en commune Ntahangwa indique que le choix de cette commune n’est pas du hasard. Il révèle qu’elle est la première à avoir un bon nombre des membres de ce parti. De plus, ajoute-t-il, cette commune compte 54 quartiers. Ce qui justifie qu’elle est vaste. 

Vers 11h, les membres de ce parti venu de toutes les zones de la commune Ntahangwa commence à affluer vers le terrain de football de la zone Buterere. Cependant le rendez-vous est fixé à 14 heures.   A chaque minute, des membres arrivent. Certains se déplacent à pied, dans des véhicules ou sur des motos. La route passant par Buterere vers l’aéroport est inondée de monde. Le long de cette dernière de part et d’autre, les gens scandent les chansons en l’honneur de l’Hon. Agathon Rwasa, candidat à la présidentielle. L’on pourrait entendre « ambara ikoti Rwasa, igihugu ni rwawe Rwasa » ce qui se en français par «  mettez votre costume, vous êtes le président » ou Rwasa, tu es président. Malgré la présence de la police, le code de la route semble être oublié.

Du nord au sud, de l’ouest à l’est du terrain de football de Buterere, les membres du parti CNL en tenue ou pas fusent. Au même moment, des chansons, des applaudissements et des danses s’entendent sur ce terrain. Ces chansons appellent les inyankamugayo à la sérénité et à  la tolérance malgré quelques défis liés à la provocation et au travail assidu en  attendant le grand rendez-vous du 20 mai 2020.

Dans son discours de circonstance, Égide Citegetse, responsable du parti CNL dans la commune Ntahangwa précise que  le choix de l’ ouverture de cet événement dans la commune de Ntahangwa est dicté par le fait qu’ elle est la commune la plus étendue  qui compte 54 quartiers  et, de ce fait regorge la majorité d’électeurs.

Pascal Gikeke, responsable du parti Cnl en mairie de Bujumbura, après avoir enseigné aux membres de ce parti les modalités de vote, il a  par après passé en revu les projets de société du parti Cnl répartis dans 16 secteurs de développement du pays.

Dans le domaine de l’élevage, le parti Cnl développera l’élevage car l’élevage du petit bétail constitue de  moutons, de chèvres, de porcs, de lapins, de poules, etc. Dans le domaine de l’éducation, le parti cnl fait savoir que sera mise en avant la rénovation de la qualité de l’enseignement fondamentale, la redynamisation de l’Université du Burundi par la construction des auditoires suffisants et des homes universitaires, des laboratoires dotés de matériels suffisants et  modernes  sans oublier les bibliothèques équipés. Aussi, ajoute Citegetse, le parti Cnl retournera les écoles à régime d’internat au niveau de l’enseignement secondaire ainsi que le suivi de l’organisation des universités privées afin d’obtenir un enseignement de qualité.

Dans le secteur de la fonction publique, le parti CNL compte multiplier des ateliers de formation pour le renforcement des capacités à l’endroit des  employés. Il promet aussi de fixer le SMIG (salaire minimal institué par le gouvernement), seuil en dessous duquel le travailleur ne pourra pas aller pour une journée. De plus, sous la présidence du Cnl, il y aura distinction des postes politiques et des postes techniques.

Dans le secteur de la santé publique, le Cnl prévoit la construction des hôpitaux modernes dotés de matériels modernes et des médecins bien formés afin de limiter les transferts des patients à l’étranger, la restructuration du programme de gratuité  maternelle. Au moment où la gratuité des soins était donnée  aux enfants de moins de 5 ans, le parti Cnl accordera la gratuité des soins aux enfants de moins de 7 ans. De plus, les indigents, les personnes âgées de plus de 65 ans souffrant des maladies chroniques bénéficieront des soins médicaux gratuits. Aussi, toute la population bénéficie des cartes d’assurance maladie selon Gikeke.

Dans le domaine des transports

Dans le secteur des transports, des ponts et des routes macadamisées larges, durables  et conformes aux normes seront construits. De plus, le CNL multipliera les ports qui complèteront celui de Bujumbura comme à Gitaza, Rumonge, Nyanza-Lac et Kabonga sans oublier de les doter des équipements modernes, agrandir l’aéroport international de Bujumbura et l’adapter aux normes  techniques modernes ainsi que développer les services des transports dans les eaux du Lac Tanganyika

Dans le secteur de la viabilisation, bien construire les villes burundaises suivant les normes afin de prévenir les inondations et les glissements de terrain, réviser de la politique de l’habitat. Aussi, l’État construira des maisons d’habitation pour les fonctionnaires à crédit ou pour location. Et ces derniers seront en étages, cela en vue de gagner l’espace cultivable et préserver l’environnement.

Dans le secteur de l’énergie, le parti Cnl compte développer l’énergie solaire, l’énergie éolienne et la multiplication des centrales hydroélectriques pour avoir l’électricité suffisante sur  les collines dans les centres urbains.  Dans le secteur des mines et des terres rares, une transparence dans l’extraction, la commercialisation s’avère importante pour l’intérêt général de la population. Pour y arriver, des industries de transformation seront érigées  à l’intérieur du pays afin d’accroître le rendement.

Dans le secteur du tourisme, Citegetse indique que seront protégés les lieux touristiques, construction des hôtels modernes qui peuvent accueillir des sommets régionaux et internationaux. Dans le domaine de la justice, le parti Cnl prône pour  une indépendance réelle  de la magistrature

En ce qui est de la bonne gouvernance, ce parti informe qu’il mettra en avant la  réconciliation des burundais et le rapatriement des réfugiés, la liberté d’expression à travers les médias, conférences ou réunion, dire non aux clivages ethniques, le régionalisme ou les discriminations politiques, tels sont parmi les priorités du Cnl.

Concernant les relations étrangères, le parti Cnl indique que son engagement ultime est d’assainir la  coopération régionale et relancer les relations avec les organisations internationales telles le FMI, PNUD, etc.

Accroître les devises

Dans le domaine de l’économie, le parti Cnl promet d’accroître les devises. Il promet également la réorganisation du secteur public en matière d’impôts, des taxes pour favoriser les citoyens, accroître les devises pour le commerce international surtout par le développement des cultures de rentes dont le café, le thé, le coton ainsi que  la vente des minerais, des fruits, des poissons, le développement des industries locales de transformation et la rénovation du secteur du tourisme.

Dans l’environnement, la protection des rivières, de la faune et de la flore, la protection contre les changements climatiques, l’usage de l’énergie solaire et de la tourbe  sera initiée pour une utilisation  dans les cuisines afin de pallier au déboisement.

Dans le secteur de la sécurité, le bien-être des organes de sécurité (logement, habillement, alimentation, utilisation des équipements modernes dans la protection des frontières nationales et la sécurité intérieure ainsi que la chasse des groupes de malfaiteurs de toutes sortes sera assuré.

Dans le secteur de l’agriculture, le parti CNL va multiplier les cultures vivrières, appuyer les industries productrices des fertilisants, augmenter les cultures industrielles comme le thé, les palmiers à l’huile, le coton et d’autres nouvelles cultures, rénover la filière café, restructurer le commerce ambulant et instaurer une agriculture mécanisée.

Signalons qu’à l’occasion du lancement de cette campagne dans la commune Ntahangwa, le Parti Cnl a accueilli plus de 106 nouveaux membres provenant des partis Cndd-fdd (53), Uprona (31), Frodebu (13) et Fnl (9). 

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une