Elections 2020: Pierre Nkurunziza interpelle les Burundais à accepter le verdict des urnes

Advertisement

Depuis la matinée du mercredi 20 mai 2020, les burundais ont répondu présents aux différents bureaux de vote où ils se sont faits inscrire pour voter les futures dirigeants du pays. Les envoyés de la synergie des médias ont fait le tour dans les communes de Ngozi et Mwumba pour voir comment se déroulent les élections. Le chef de l’Etat interpelle les Burundais à accepter le verdict des urnes

Advertisement

A l’école fondamentale de Buye en commune Mwumba là où le chef de l’Etat a accompli l’activité de voter, les élections ont débuté à 6h15 minutes. Les membres des bureaux de vote ont commencé à montrer aux électeurs que les urnes sont vides avant de les fermer. Ils ont ensuite juré devant ceux qui étaient présents qu’ils vont accomplir leur tache impartialement.
Ce centre de vote de l’école fondamentale de Buye comptait 5 bureaux de vote avec un effectif de 1929 personnes inscrites.

Les mandataires de différents partis politiques à savoir le CNDD-FDD, l’Uprona, le CNL et celui de l’indépendant Dieudonné Nahimana étaient présents au commencement des élections. Il y’avait également, les observateurs internationaux en l’occurrence l’ambassadeur du Kenya au Burundi, la République unie de la Tanzanie et du Nigéria. A cela s’ajoutent les observateurs locaux dont la société civile et les délégations de différentes confessions religieuses.

Après avoir exercé son devoir civique de voter, le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza a adressé un message au peuple burundais. Il se réjouit que le interviennent au moment où la paix et la sécurité règnent dans tout le pays et que les élections se déroulent dans la tranquillité. Il a vivement remercié le peuple burundais d’avoir répondu massivement à ces élections. Pour ce, il a interpellé la population burundaise à l’âge de voter en l’occurrence les jeunes de participer eux aussi massivement à ces élection. Elles ont d’importance capitale pour la consolidation des acquis mais aussi de la démocratie dans notre pays. Le président de la république du Burundi a aussi remercié le peuple burundais depuis le début au niveau de la mobilisation des fonds nécessaires pour organiser les élections.
Pour ces élections 2020, le chef de l’Etat a indiqué qu’elles ont un cachet particulier. Ce sont des élections financées totalement par la population burundaise sans l’intervention des mains des donateurs étrangers qui créaient souvent des embuches. En plus de cela, ces élections interviennent au moment où la constitution réformée donne la première place à Dieu Tout Puissant. Ces élections augurent un avenir meilleur pour ce qui est des élus mais aussi pour la population burundaise, a dit le chef de l’Etat. Pour le chef de l’Etat, c’est un grand pas tourné dans l’histoire du pays et il affirme que l’avenir est souriant pour le peuple burundais.

“Le peuple burundais doit comprendre qu’il vivra de ses propres forces”

En ce qui est de la peur des élections, le chef de l’Etat a tranquillisé le peuple burundais. “Les élections constituent une étape pour la consolidation de la paix mais aussi pour le renforcement de la démocratie”. Le chef de l’Etat appelle les Burundais d’accepter le verdict des urnes et comprendre que les élections ne font pas vivre les gens. Les élections nous permettent d’avoir des dirigeants responsables avec des programmes qui sont consistants et qui intéressent la vie nationale. Le peuple burundais doit comprendre qu’il vivra de ses propres moyens et de ses forces, a-t-il indiqué.

Au chef lieu de la commune et province de Ngozi, les centres de vote visités de l’Ecofo Ngozi I et II, à l’Ecofo Sainte Bernadette et au lycée de la Comibu. Les mandataires du CNDD-FDD, du CNL et de l’Uprona étaient présents. Différents observateurs envoyés par Fontaine Isoko, Mac, Ajap, Cecab et AF JC Berintahe étaient présents sur les lieux.

Comme incidents, au lycée de la Comibu situé au centre ville de Ngozi, le président du centre de vote a donné un carnet de bulletins de vote à un mandataire. Il a été appréhendé et remis à la justice et a été vite remplacé.

Quant à l’ambassadeur du Kenya au Burundi, il a appelé les Burundais à accepter le verdict des urnes pour que la paix et la sécurité restent stables. Cela permettra selon lui, aux investisseurs étrangers d’apporter leurs capitaux au Burundi. Ses propos concordent avec ceux de l’ambassadrice de la Tanzanie au Burundi.

Il sied de noter que partout où nous sommes passés, les forces de défense et de sécurité étaient présentes pour assurer la sécurité. Les électeurs en province de Ngozi étaient de 393 170 et le nombre de bureaux de vote est de 1149.

Pour la synergie des médias,
MARTIN KARABAGEGA
PLACIDE HAKIZIMANA

Recommended For You

About the Author: Ejoheza News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une