Evariste Ndayishimiye annonce six domaines prioritaires que l’Etat va axer son intervention

Le gouvernement du Burundi doit en  priorité mettre en œuvre six domaines à savoir : la bonne gouvernance, la santé publique, l’agriculture et l’élevage, la gratuité des soins pour les retraités, le développement de la jeunesse et les déplacés. Le chef de l’État, Evariste Ndayishimiye l’a annoncé mardi le 30 juin 2020 à Kigobe après la prestation de serment des membres du gouvernement

« Dans le domaine de la bonne gouvernance, l’Etat va appliquer la politique de la tolérance zéro pour lutter contre à l’injustice sociale, la corruption, le détournement et la dilapidation des biens de l’État », a indiqué Evariste Ndayishimiye, président de la République. Il a fait savoir que les secteurs qui ont été gangrenés par la corruption sont déjà connus. Il a précisé que ceux qui le pratiquent seront combattus énergiquement dans une courte durée une fois continuée. Et d’informer : « Des boîtes à suggestions qui serviront à la population de s’exprimer ou de dénoncer les abus de leurs leaders locaux ou leur mauvaise gouvernance seront mises en placedans chaque commune, car certains citoyens ont actuellement peur de pointer du doigt sur leurs dirigeants pour diverses raisons ». M.Ndayishimiye a indiqué que seul le président de la République ou son délégué a droit d’ouvrir ces boîtes à suggestion pour éviter la fuite d’informations.En plus, le chef de l’Etat a averti les prestataires de l’Etat qui, pendant les heures de travail, passent leur temps aux téléphones et ceux qui quittent leurs bureaux sans permission avant l’heure de clore de travail, que des sanctions sévères leur seront infligées. « Si nous voulons développer le pays économiquement, il faut apprendre à travailler assidûment et non à compter à tout moment les heures de rentrer ». Il a souligné que le ministère en charge de la Justice est chargé de combattre toute injustice et à appliquer la loi au même pied d’égalité aux contrevenants.

Baisse du prix du savon et de l’eau pour contrer le coronavirus

Pour bien juguler la pandémie du Covid-19, le Président Ndayishimiye a fait savoir qu’actuellement, les mesures de prévention et propagation seront appliquées à la rigueur. «  A l’heure actuelle, le prix du savon est baissé jusqu’à 50% de son prix initial et le reste sera payé par l’État. A l’intérieur du pays, dans les villes, le prix de l’eau sera réduit, ce qui permettra à toute la population d’accéder à l’eau potable » a-t-il informé. Cependant, a-t-il dit, quiconque sera attrapé entrain de vendre les savons à l’étranger ou à un prix qui n’est pas fixé par l’Etat ou celui qui refusera d’être testé au Covid-19 sera traité comme propagateur du coronavirus. « Une équipe des prestataires de la santépublique formés sera mise à la disposition de chaque province pour faire les tests à toute personne en contact avec les porteurs du virus Corona ou celle montrant les signes de cette pandémie». Il invite toute la population à observer les pratiques de lavage des mains avec de l’eau et du savon.

 Dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage, le président Ndayishimiye a indiqué que dans ses objectifs, la politique du gouvernement souhaite que chaque personne aitquelque chose à manger, mais aussi que chaque poche ait l’argent. Pour atteindre cet objectif, il a expliqué qu’il va former et sensibiliser les agri-éleveurs les nouvelles techniques d’irrigation en vue d’augmenterla production pour que la récolteaille jusqu’à trois fois l’année. Il a promis d’accorder gratuitement aux agriculteurs regroupés en coopératives les engrais chimiques. Il a également encouragé les jeunes diplômés qui ne sont pas encore embauchés à se regrouper dans des coopératives car le gouvernement va leur accorder un prêt non remboursable pour monter leurs projets de développement.

Des retraités prennent des soins gratuits

Président Ndayishimiye a annoncé qu’à partir du 1er juillet 2020, les retraités de l’Etat seront soignés gratuitement et a expliqué que l’Etat va payer les 20% qu’ils payaient, la Mutuelle de la Fonction Publique leur payera les 80%.

Pour les personnes en exil, le président Ndayishimiye a fait savoir que le gouvernement les invite à regagner le pays ainsi que même ceux qui ont commis des fautes graves et qui ont peur d’être jugés car le linge sale se lave en famille. Il a demandé aux ministres à travailler assidûment et à éviter la discrimination liée à la politique, la région ou la religion.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une