Agriculture

Filière café : Le prix d’un kilogramme de café cerise haussé

Dans le but de redynamiser et pérenniser la filière café, le Gouvernement du Burundi a haussé le prix du café cerise au cours de la campagne café 2021-2022. Un kilogramme de café cerise A s’achètera à 700 FBu tandis que le café cerise B est fixé à 350 FBu le kilo. Le premier paiement des caféiculteurs est fixé au mois de Mai et le second en Août. C’est ce qu’a indiqué Deo Guide Rurema, ministre de l’Environnement et de l’Agriculture  lors d’un point de presse sur l’état des lieux des activités de la campagne café 2020-2021 et préparatifs de la campagne café 2021-2022

 « Au moment où le prix du café cerise A était à 550 FBu le kilogramme,  cette année culturale 2021-2022, le prix d’un kilogramme du café cerise a été augmenté. Un kilogramme du café cerise A s’achètera à 700 FBu tandis que celui du café cerise B sera à 350 Bu », a fait savoir Ministre Rurema. Et d’ajouter que le premier paiement des caféiculteurs est fixé au mois de Mai et le second en Août.

Il précise que tous les caféiculteurs ayant vendu leur café aux stations de dépulpage[1]lavage de l’ODECA, des coopératives des caféiculteurs et des sociétés privées ont été tous payés dans les délais prévus; à la hauteur de 550Fbu/ Kg de cerise A et 275 FBu / Kg de cerise B. Il informe que tout le café parche produit au niveau des stations de dépulpage-lavage a été acheminé et usiné aux différentes usines de déparchage et de conditionnement.

D’après Dr Rurema, la quantité reçue est de soixante-treize milles vingt tonnes cent quatre-vingt-onze kilogramme (73 020, 191 Tonnes) sur la prévision de cent trente-six mille sept cent quatre-vingt-douze tonnes (136 792 Tonnes) de café cerise, soit 53,37%, et cela est dû au changement climatique. La quantité globale du café vert produit est de 15 054 tonnes. La quantité globale exportée jusqu’au 12 avril 2021 est de 14 646,590 tonnes pour une valeur de 34 632 696 USD, soit 66 667 536 029 FBu.

D’autres activités qui ont marqué la campagne café 2020-2021

Il s’agit des activités liées à la campagne de pulvérisation, de fertilisation et de mise en place de plants café sur tout le territoire national. L’ODECA a aussi initié les activités de mise en place des plantations industrielles de caféiers propre à l’Etat. Une superficie de 67 hectares a été identifiée et acquise dans les provinces de Cankuzo, Ruyigi et Mwaro et 53 hectares sont actuellement emblavés de plants de caféiers.

Notons que le travail d’identification d’autres sites continue dans les provinces de Muyinga, Ngozi, Karusi, Rutana et Cibitoke. Les activités de mise en place des pépinières pour la multiplication des plants de caféiers sont en cours dans différentes provinces du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button