Economie
Trending

Fonds de Solidarité Africain: Une garantie pour les entreprises africaines

Dans le but de porter à la connaissance du public les produits offerts par le Fonds de Solidarité Africain (FSA), le ministère des Finances en partenariat avec la Chambre Fédéral du Commerce et de l’Industrie a organisé ce mardi 24 août 2021 un forum à l’intention des entreprises burundaises. Le FSA est une institution financière multilatérale de garantie

Le Fonds de Solidarité Africain (FSA) est une institution financière multilatérale de garantie basée à Niamey au Niger. Il regroupe 14 Etats membres africains avec comme objectif principal de faciliter aux Etats et les entreprises publiques et privées de sa zone d’intervention d’accéder aux crédits destinés à financer des projets d’investissements productifs et la mobilisation de l’épargne locale et extérieure notamment par des interventions en garantie de prêts sur les marchés financiers.

Président de la Chambre Fédérale du Commerce et de l’Industrie, M.Audace Ndayizeye

Selon le président de la Chambre Fédérale du Commerce et de l’Industrie M.Audace Ndayizeye, depuis le démarrage du FSA, ses interventions totalisent 60 milliards de FBu avec des financements mobilisés approchant 200 milliards. Comme il l’indique, des entreprises burundaises ont bénéficié des garanties bancaires. Il s’agit de Minolacs, Sun Safari, CCGEBU, Africel 2, Usine à The Prothem, Milk Chel, Modern Daily Burundi, HMCB, Hôtel la Colombe et SHNB. Il regrette cependant qu’une trentaine des entreprises ayant bénéficié des garanties bancaires sont disparues du monde des affaires. Il s’agit notamment de l’ex-Cotebu actuellement AFRITEXTILE, la Buminco, Verundi et l’Africel 2. C’est au moment où d’autres tiennent encore. Il s’agit de l’Hôtel de Ville abritant les services de la mairie, la Regideso, Minolacs …

Ahmadou Abdoulaye Diallo, Directeur Général du FSA

Ahmadou Abdoulaye Diallo, Directeur Général du FSA fait savoir que la présence de ce fonds aux côtés des banques, des établissements financiers, des microfinances et des entreprises burundaises n’est autre que d’apporter des solutions appropriées et pérennes au problème de financement des Petites et Moyennes Entreprises ( PME) dans le contexte de la pandémie de Covid-19.

FSA, un fonds de garantie

 Safiatu Jakou, directrice de la communication et de la coopération au sein du Fonds de Solidarité Africain précise que cette institution financière a pour mission de développer et de lutter contre la pauvreté au sein des Etats membres. Elle souligne que le fonds propose plusieurs types de garanties afin de permettre aux Petites et Moyennes Entreprises  et aux  entreprises des Etats membres de lever des fonds auprès des banques, des IMFs et des marchés  financiers dans ces pays. Elle ajoute que le fonds propose une garantie financière. Cette dernière permet à une entreprise de bénéficier d’un crédit auprès d’une banque et la banque est couverte par la Garantie du FSA.  Il propose également la garantie de portefeuille qui est une autorisation que le FSA donne à une banque de délivrer des garanties.

A la question de savoir pourquoi le Burundi bénéficie moins des interventions du FSA, Mme Safiatu répond que cette faible intervention s’explique par la situation même. « Le pays a été profondément secouée par des crises répétitives. L’autre cause est le manque de relation entre le FSA et les entreprises burundaises », a-t-elle informé.

Qui bénéficient les interventions de FSA ?

D’après Safiatu,  pour qu’une entreprise soit éligible à la garantie du FSA, il faut qu’elle soit déjà le secteur d’activité, travaille formellement. Il faut également qu’elle soit enregistrée au registre de commerce.

Bref, une entreprise reconnue qui existe et qui exerce dans un secteur d’activité licite. « Nous accompagnons tous les niveaux de financements que ce soit la création, le développement d’une entreprise et la restructuration », précise Mme Safiatu. Elle ajoute qu’une personne en tant qu’individu peut aussi bénéficier de la garantie du FSA. Il suffit qu’il soit en contact avec la banque.   

Notons que le FSA compte actuellement quatorze (14) Etats membres dont huit pays membres de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo), trois pays de la CEMAC (Gabon, RCA, Tchad) ainsi que trois pays du COMESA (Burundi, Ile Maurice et  Rwanda)

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button