Santé
Trending

Hygiène menstruelle : Une préoccupation de Global Peace Chain Burundi

Global Peace Chain Burundi en collaboration avec Maison des Jeunes a distribué le 4 juin 2021 des kits de dignité aux élèves vulnérables de l’Ecole Fondamentale de Kinama II. C’était dans le cadre de la journée internationale de  l’hygiène menstruelle, célébrée le 28 mai de chaque année.

«Le développement chez les jeunes commence d’abord avec l’amélioration de la santé»

«La célébration de la journée internationale de l’hygiène menstruelle est une occasion de soutenir les jeunes dans leur développement.  Le développement chez les jeunes commence d’abord avec l’amélioration de la santé »,  indique Dr Vouofo Brondon Niguel, Directeur Pays de Global Peace Chain Burundi. Il précise que l’objectif de Global Peace Chain cadre avec le programme de l’Etat de soutenir les projets des jeunes.

D’après Dr Vouofo Brondon Niguel, l’hygiène menstruelle constitue un élément important pour la santé et le bien être des femmes et des adolescentes. Au niveau social, une mauvaise gestion de l’hygiène menstruelle est susceptible de causer des problèmes divers. A l’école, par exemple, une mauvaise protection menstruelle est susceptible d’exposer la jeune fille à la risée de ses camarades.

Dr Vouofo Brondon Niguel indique que la survenue des menstrues provoque parfois des inconvénients sur le plan psychologique notamment la frustration, l’état de stress, l’isolement, la stigmatisation et le rejet. Il informe que la gestion par les femmes et les jeunes filles de leurs menstrues implique des impacts au niveau de leurs économies. Il ajoute que pendant les menstrues, les problèmes de santé rencontrés par les femmes et les adolescentes sont souvent de nature à les empêcher à vaquer à leurs travaux quotidiens.

Le Directeur Pays de Global Peace Chain Burundi lance un appel à la population de tout faire pour mettre en évidence ces impacts. Néanmoins, regrette-t-il, au Burundi, les menstruations sont toujours considérées comme un tabou alors que c’est un phénomène naturel. Il précise que Global Peace Chain Burundi a pris le devant dans la sensibilisation pour briser ce tabou afin que les menstruations soient considérées comme un phénomène naturel plutôt qu’un problème.

Dr Vouofo Brondon Niguel fait savoir que dans le but de sensibiliser les jeunes sur la santé de la reproduction et le renforcement du leadership, Global Peace Chain Burundi a ouvert un centre des services intégrés des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et de l’entrepreneuriat à Kinama appelé Maison des Jeunes. Et de préciser que chaque jour, ce centre accueille de nombreux jeunes.

Madame Emérence Kaneza dans son exposé sur l’importance des serviettes hygiéniques a indiqué que  beaucoup de femmes burundaises n’ont pas accès à une serviette hygiénique adéquate, plus particulièrement celles qui ont un faible revenu. Pour gérer leur hygiène menstruelle, elles utilisent les moyens du bord comme vieux pagnes ou habits, mousse à matelas ou de morceaux de tissus souillés. Mme Kaneza trouve cette pratique entrave la dignité de la femme et de la jeune fille et peut entraîner des conséquences désastreuses sur la santé notamment les infections et d’autres maladies gynécologiques. Pour elle, une gestion de l’hygiène menstruelle nécessite l’utilisation de l’eau et du savon pour laver le corps.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button