Intolérance politique: Des cas de violences entre les membres de certains partis politiques s’observent

Advertisement

Au moment où les militants des partis politiques sont en pleine période de la campagne électorale pour les élections de 20 mai 2020, Pierre Nkurikiye, porte-parole du ministère en charge de la sécurité publique indique, dans un communiqué de presse de mercredi 29 avril 2020, que l’intolérance politique  entre les membres de certains partis politiques s’observe. Des cas de violences ont été enregistrés dans les différentes provinces

Advertisement

Pierre Nkurikiye fait savoir que sept militants du parti CNDD-FDD ont subi de la violence le jour de l’ouverture de la campagne électorale lors des confrontations entre les militants du parti au pouvoir et ceux du CNL à Ngozi. Il informe que cinq membres du parti CNL ont également été blessés sur les collines de Nyankuba et Kinama en commune Mubimbi de la province Bujumbura mardi le 28 avril.

Selon la même source policière, les militants du CNL et ceux du CNDD-FDD se sont battus mardi 28 mai 2020 sur les collines Mbasi et Rwitoyi de la commune Tangara en province de Ngozi. Il informe qu’on a enregistré quatre blessés dont 3 membres du parti CNL et un autre du parti CNDD-FDD. A cet effet, précise-t-il, cinq personnes ont été arrêtées par la police dont deux membres du CNL et trois du CNDD-FDD. Et d’ajouter : « Cinq personnes ont été arrêtées à Mukenke dans la province de Kirundo par la police pour avoir perturbé la sécurité lors d’un meeting organisé par le parti CNL ».

Des personnes battues à mort              

Le porte-parole du ministère en charge de la sécurité publique déplore des cas des crimes et méconduites de certains militants des partis politiques. Il indique que deux personnes dont Élie Nyandwi et Thérence Ndayisenga ont été battues à mort mardi 28 avril sur les collines de Kigangabuko et Kinyinya de la commune Kinyinya en province Ruyigi  au moment où ils venaient de  réaliser des travaux champêtres. Il fait remarquer que des enquêtes y relatives ont déjà commencé afin de pouvoir identifier les criminels pour les traduire en justice.

Pierre Nkurikiye informe qu’à part ces cas, la campagne électorale va généralement bon train. Et d’interpeller surtout les jeunes  affiliés aux partis CNL et CNDD-FDD de toujours  s’adresser aux institutions compétentes chaque fois qu’il y a un différend entre eux.

Recommended For You

About the Author: Théogène Ndayisaba

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une