La BIJE-API : Vers le renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs

La Banque d’Investissement pour les Jeunes (BIJE) et l’Agence de Promotion des Investissements (API) ont procédé à la signature d’un mémorandum de partenariat. Les principaux bénéficiaires de ce mémorandum sont les jeunes ayant des projets bancables mais se trouvant dans une situation de manque de financement

« La promotion de l’emploi à travers la lutte contre le chômage des jeunes constitue l’une des priorités du Gouvernement du Burundi », indique M.Sixte Niyuhire, Administrateur Directeur Général (ADG) de la BIJE. Il fait savoir que la signature de ce mémorandum vient à point nommé du fait que ces deux institutions vont travailler en synergie sur les questions visant à promouvoir les investissements, la création de l’emploi et la lutte contre la pauvreté chez les jeunes ainsi que leur accompagnement. Et d’ajouter : « La BIJE a besoin de plus de partenaires dans le cadre de la formation des jeunes dès l’étape de la création de l’idée d’entreprise à l’acquisition d’un kit de démarrage ».

M. Niyuhire rappelle que la création de la BIJE émane d’une conférence nationale de la jeunesse à travers  laquelle le président de la République a promis la création de la banque qui financera les projets de développement initiés par les jeunes regroupés en associations, coopératives ou en entreprises pour réduire le taux de chômage et la pauvreté de cette catégorie de la population. Ainsi, l’ADG de la BIJE appelle toutes les organisations ayant dans leur objectif l’entrepreneuriat d’entrer en contact avec la banque afin d’élaborer des cadres de travail adéquat au profit des jeunes.

« La banque d’investissement pour les jeunes va financer les projets élaborés et gérés par les jeunes ayant acquis une formation en matière de gestion des projets et entreprises et une expérience dans le domaine de leur activité », Informe Désiré Musharitse, directeur de l’API. Il précise qu’il s’agira aussi d’accompagner les jeunes afin qu’ils acquièrent des connaissances dans la gestion de la croissance des clients et des fournisseurs ainsi que la fiscalité. Bref, la gestion de l’entreprise et la relation avec ses partenaires. Pour ce, le directeur de l’API promet d’organiser deux ateliers de formations des jeunes dans l’objectif de les préparer à l’entrepreneuriat, sensibiliser les jeunes pour bien utiliser les fonds de la BIJE. Il indique que les jeunes aspirant à démarrer une activité entrepreneuriale, nécessitent de bénéficier un renforcement des capacités.

Notons que la Banque d’Investissement pour les Jeunes  a un capital social de 10 milliards de Fbu (avec une contribution de 15% de l’Etat, 85% des communes c’est-à-dire 71 millions de Fbu chacune. Au moment où d’autres banques donnent un crédit pour un taux dépassant 12 %, la BIJE donnera des crédits  sur un taux d’intérêt favorable de 7%.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une