Campagne café 2020-2021 : La deuxième tranche de paiement fixée du 15 juillet jusqu’à fin août

 En vue de porter à la connaissance du public, des caféiculteurs et des partenaires intervenants dans le secteur café de l’état d’avancement de la campagne café 2020, le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, Dr Ir Deo Guide Rurema a organisé un point de presse le 10 juillet 2020 dans la province de Gitega, capitale politique du Burundi. A travers ce dernier, il informe que la deuxième tanche de paiement des caféiculteurs débute avec le 15 juillet 2020 pour se clôturer avant la fin août

Le ministre Dr Ir Deo Guide Rurema indique que depuis le début de la campagne café 2020-2021, plusieurs activités ont été réalisées que ce soit pour la collecte du café cerise et sa transformation au niveau des stations de dépulpage-lavage. Il précise que l’activité liée à la collecte du café cerise est presque au bout. Certaines stations de dépulpage-lavage ont déclaré la clôture de réception du café cerise et d’autres comptent clôturer dans quelques jours. Cependant, il souligne qu’il y a encore du café cerise sur les pieds dans certains coins du pays. De ce fait, le ministre demande aux dépulpeurs opérant dans ces localités, de continuer à réceptionner le café cerise mais,  indique-t-il, comme ce café n’est pas de bonne qualité, il doit être acheté au prix du café cerise B, c’est-à-dire, 275 FBu / Kg.

Le ministre indique qu’en ce qui concerne le café cerise déjà collecté au niveau des stations de depulpage-lavage, une quantité de 70 340 606 tonnes a été réceptionnée jusqu’au 27 juin sur une prévision de 136 792 tonnes, soit une réalisation de 51,40 %.

Au niveau des stations de lavage de l’ODCA, Dr Ir Rurema indique que la production réceptionnée est de 28 041 671 tonnes de café cerise. De ce qui précède, il y a lieu de constater une large diminution de la production par rapport aux prévisions, et cela, explique le ministre, est le résultat des aléas climatiques. « La baisse de la pluviométrie consécutive aux effets de la sècheresse observée au cours du mois de mai et de juin, une période où le ministère s’attendait à une grande production. Il informe qu’une baisse considérable de la production s’est observée dans les provinces de Kayanza, Ngozi, Muramvya, Gitega et une partie de la province Makamba. Le ministre déplore que cette situation a fait qu’il y ait un retard de maturation de café cerise et une grande production de café a prématurément séché sur les pieds. Il informe que le café Parche fully washed est en train d’être cheminé au niveau des usines de déparchage et de conditionnement. Ainsi, le ministre demande à tous les dépulpeurs d’accélérer le rythme de transport de ce café vers les usines de déparchage  et de conditionnement en vue de préserver sa qualité. 

Les caféiculteurs payés  à temps

« Quant aux paiements des caféiculteurs, l‘échéance du premier paiement a été respectée de façon globale. Pour les 99 stations de dépulpage-lavage de l’ODECA et 42 des coopératives des caféiculteurs, le premier paiement a débuté le 02 mai 2020 et a été clôturé le 20 juin 2020 et a entrainé un décaissement de plus de  2 993 591 512  de FBu pour 53 219 caféiculteurs  »,  informe Rurema. Il révèle que dans l’optique d’honorer ses engagements vis-à-vis des intérêts des caféiculteurs, le gouvernement annonce au public en général et aux caféiculteurs en particulier que le deuxième paiement pour la campagne café 2020-2021 débute le 15 juillet pour se clôturer avant la fin août. Et, le ministre demande à tous les dépulpeurs de respecter ce délai. Il invite  la population en général, les instances judiciaires, les forces de l’ordre et l’administration à collaborer étroitement en vue de lutter contre la fraude du café surtout en période où le café parche est en train d’être acheminé vers les usines de déparchage et de conditionnement.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une