La maîtrise de la pandémie à coronavirus pour bientôt

Dans une  conférence de presse sur la situation de la campagne, «  Ndakira, sinandura kandi sinandukiza », initiée par le président de la République, le ministre de la Santé  Publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Thaddée Ndikumana indique que la Covid-19 est déjà maitrisée à l’intérieur du pays. De surcroît, il informe que les efforts seront concentrés sur les frontières qui présentent toujours des lacunes

« Au regard de l’évolution de la situation du Covid-19, les nouveaux cas de Covid-19 ont sensiblement diminué.  Actuellement, les nouveaux cas sont déclarés  dans les provinces de Muyinga, Bujumbura mairie et Makamba.  Ils sont  essentiellement des rapatriés et d’autres personnes venant de l’extérieur du pays », déclare Dr Ndikumana. Il fait remarquer qu’il y a  un mois, le ministère de la santé a  enregistré  35 cas positifs de covid-19 venant de l’extérieur. Il déplore cependant que ces personnes avaient à leur disposition des certificats négatifs au covid-19. Malgré cela, le ministre de la santé  se dit satisfait par le pas déjà franchi. 

Le ministre Ndikumana fait savoir qu’avec l’apparition des premiers cas positifs de covid-19, la population avait eu peur, mais que le ministère, en travaillant main dans la main avec  le personnel soignant et le personnel administratif, la situation ne s’est jamais empirée. Et de  rappeler : « Avant la campagne, nous avons connu les premiers cas de coronavirus au 31 mars 2020. De mars à juin, nous avions eu 191 cas positifs, mais après les élections, le président a initié une campagne de lutte active dénommée « Ndakira, Sinandura kandi Sinanduza ». Cette campagne a été lancée le o6 juillet 2020. Maintenant, nous avons déjà dépistés 34723 personnes. Pendant cette campagne, 32106 personnes ont été dépistées. Et, lors de cette campagne,  les cas qui ont été dépistés  positifs pendant la campagne s’élèvent à  283.  Si on ajoute les 191, l’effectif s’élève à 474 cas positifs. Et parmi eux, 462 personnes sont déjà guéries et 11 sont toujours sous traitement. Et, parmi les cas dépistés positifs, une personne est décédée ».

« La lutte continue »

Pour le ministre Ndikumana, même si la riposte au covid-19 est satisfaisante, l’on ne doit pas baisser les bras. Pour lui, même si la situation est maitrisée à l’intérieur du pays, cela ne  veut pas dire que l’épidémie est terminée. Selon lui, même un seul cas de coronavirus montre que l’épidémie existe toujours.  En vue de continuer la riposte, Dr Ndikumana précise que le ministère a  intégré  la lutte contre le coronavirus dans les formations sanitaires. « Actuellement, nous sommes en train de former, à travers l’INSP les laborantins, les microscopistes qui, dorénavant travaillaient  sur la lutte contre la tuberculose. Ainsi, parce que certains  signes de la tuberculose ressemblent en partie aux signes du covid-19. Il s’agit de la fièvre, la toux, l’asthénie, cela va permettre à ce que les personnes qui toussent soient repérées  au niveau de la communauté et orientées  par les agents de santé communautaire vers les structures de soins les plus proches et là, ils vont faire le prélèvement de crachats pour la recherche de la tuberculose mais aussi pour la recherche du covid 19 afin  de surveiller et lutter efficacement contre cette maladie ».

Le ministre indique que même  après la Covid-19, les mesures d’hygiène doivent continuer car, non seulement elles ont été contribuées pour lutter contre la pandémie mais aussi, elles ont aidé  dans la lutte contre les maladies liées au manque d’hygiène notamment le cholera, les pneumonies des enfants et les verminoses.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une