La quarantaine réduite à 4 jours

Alors que les voyageurs venus de l’étranger devraient passer une semaine en quarantaine dans différents hôtels, le ministre de la santé publique déclare désormais qu’ils vont y passer 4 jours. Une mesure qui a été bien accueillie par les concernés même s’ils voulaient qu’elle soit réduite jusqu’à 3 jours

« Actuellement, à l’intérieur du pays, deux semaines viennent de passer sans qu’on constate un cas de coronavirus positif », fait savoir Dr Thaddée Ndikumana. Il précise qu’au niveau de la mairie, des cas de coronavirus sont toujours constatés. Il indique qu’au niveau de tout le pays, 242 patients positifs à la covid-19 sont sous traitement. Il ajoute d’ailleurs que leur état sanitaire n’est pas alarmant. Il déplore néanmoins que depuis le déclenchement de la covid-19, six personnes sont décédées des suites de cette maladie. Il rappelle que pour faire face à cette pandémie, le ministère en collaboration avec ses partenaires a entrepris des mesures variées. Et, avec l’accession à la magistrature suprême, le président de la République a lancé une vaste campagne dénommée «  Ndakira, sinandura kandi sinanduza ». Pour la campagne récente, le ministre indique que 1796 cas positifs  ont été recensés. Parmi eux, 1545 sont guéris. Dr Ndikumana précise que le diagnostic précoce reste un moyen efficace. Sur ce, il demande à la population de se faire dépister à temps notamment les personnes qui présentent des pathologies dites maladies chroniques pour faciliter leur traitement afin de retrouver la stabilité.    

Prélèvement du liquide nasal chez un patient en vue d’un test covid-19

Par rapport aux voyageurs qui viennent de l’étranger, le comité national de riposte à la covid 19 a décidé de réduire la durée de quarantaine à 4 jours. Pour ceux qui seront testés positifs, ceux qui ne présentent pas des signes graves feront la quarantaine chez eux. Mais, le ministère informe qu’il garde le contact et un suivi régulier. Et si on trouve que la situation s’aggrave, le ministère évacue le patient vers  l’hôpital.    

Il demande à la population à se méfier des rumeurs qui n’ont que des visés de faire décourager et la population et les prestataires de soins. Il leur demande plutôt d’observer toujours les mesures barrières contre cette pandémie. Et par rapport au vaccin qui est en train d’être administré dans certains pays, le ministre burundais indique qu’il n’est pas encore temps de l’amener au pays. Il fait savoir que le Burundi suit de près ce vaccin pour en constater les effets. Il fait remarquer d’ailleurs que ce vaccin ne prévient, ni ne guérit la maladie plutôt, il diminue  la gravité  de la maladie liée à la covid-19.

Rappelons que ces informations ont été fournies par le ministre de la santé  lorsqu’il visitait le centre de dépistage se trouvant au bon accueil. 

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une