Le candidat indépendant Dieudonné Nahimana appelle la Ceni à reconnaitre les irrégularités autour des élections

Publicité

Après que le parti Cnl et la conférence des évêques catholiques du Burundi ont indiqué que le triple scrutin du 20 mai 2020 a été entaché d’irrégularités, le candidat indépendant aux élections présidentielles, le Pasteur Dieudonné Nahimana déplore lui aussi que ces élections ont été émaillées d’irrégularités. Cependant, il révèle qu’il reconnaitra les résultats définitifs tels qu’ils seront proclamés par la cour constitutionnelle. Il l’a indiqué lors d’un café de presse organisé ce vendredi le 29 mai 2020.

Publicité

« Les opérations de vote ont été caractérisées par de sérieuses irrégularités. Certains de nos mandataires n’ont pas été autorisés à suivre l’opération de vote, surtout le début de l’opération même s’ils avaient des accréditations délivrées par la Ceni », indique Pasteur Nahimana. Il ajoute que certains de ses mandataires ont été obligés de signer des procès-verbaux avant ou pendant l’opération de vote. De plus, poursuit-il, dans certains endroits, des autorités administratives dont des chefs de collines, des administrateurs communaux, des autorités judiciaires, des forces de l’ordre et de sécurité voire des gouverneurs se sont impliqués dans les opérations de vote et de comptage des voix en violation de la loi électorale.

D’après Nahimana, certaines personnes ont fait peur aux votants en les forçant de voter en faveur de leurs partis. D’autres sont allés jusqu’à accompagner les électeurs dans les isoloirs. Il souligne que d’autres ont collecté les cartes des électeurs pour voter à leur place. A d’autres endroits, les électeurs n’ont pas été permis d’opérer leurs choix dans le secret. Plutôt ils étaient forcés de le faire aux vus des membres des bureaux de vote, enchaine-t-il. Dieudonné Nahimana déplore le fait que certains administratifs ont délivré plusieurs procurations à une seule personne. Pire encore, dénonce-t-il, certains candidats se sont rendus sur les lieux de vote munis de plusieurs cartes d’électeurs qu’ils ont distribués à certains électeurs avant que l’opération de vote commence.

Publicité

Des mandataires refusés d’observer l’opération de comptage»

Selon ce serviteur de Dieu, d’autres irrégularités se sont observées lors de l’opération de comptage. Il indique que beaucoup de mandataires se sont vu refuser le droit d’observer l’opération de comptage des voix. D’autres, dit-il, en ont eu sans pour autant vérifier l’authenticité de ce qui est en train d’être lu sur les bulletins de vote. Nahimana fait remarquer qu’à la fin du comptage sur les bureaux de vote, certains membres de la Ceni ont forcé les mandataires à signer les procès-verbaux (PV) alors que ces derniers n’ont pas été autorisés à observer le comptage des voix. Beaucoup d’autres se sont vu refuser de rentrer avec les PV. Nahimana fait savoir que lors de la compilation des résultats au niveau des CECI, certains mandataires se sont vu refuser de signer sur les PV. Pour Dieudonné Nahimana, dans plusieurs endroits du pays, les opérations de comptage ont été interrompues pour enfin reprendre après plusieurs heures et souvent dans le secret.

Publicité

« Difficile d’affirmer que les élections ont été 100 % libres »

Face à toutes ces irrégularités, le candidat indépendant déplore que lors de la présentation des résultats provisoires des élections présidentielles et législatives, la Ceni n’a déploré aucune irrégularité. « Au vu de ce qui précède, même si nous avons toujours affirmé que la Ceni a bien travaillé, les défaillances relevées le jour du scrutin montrent qu’il y a eu des irrégularités que nous aurions aimé qu’elle reconnaisse», fustige pasteur Nahimana. Pour lui, il serait difficile d’affirmer que les élections ont été à 100 % libres, crédibles et transparentes. Toutefois, il informe qu’il reconnaitra les résultats définitifs tels qu’ils seront proclamés par la cour constitutionnelle. «Nous accepterons les résultats proclamés et nous mettrons à la disposition de ceux qui auront gagné les élections le projet de sociétés que nous avons présenté à la population pour que nos idées contribuent à améliorer des conditions de vie des Burundais ».

Notons que Dieudonné Nahimana est provisoirement classé 6 ème des candidats aux présidentielles avec un taux de 0,42 %.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une