array(6) { ["NewConfirmed"]=> int(565744) ["TotalConfirmed"]=> int(45576990) ["NewDeaths"]=> int(7839) ["TotalDeaths"]=> int(1188787) ["NewRecovered"]=> int(245901) ["TotalRecovered"]=> int(30538194) } Le ministère en charge du carburant met en garde les stations-services qui trichent sur les pompes-compteurs – Ejoheza News

Le ministère en charge du carburant met en garde les stations-services qui trichent sur les pompes-compteurs

Dans le but d’assurer un suivi de proximité des produits pétroliers, la direction de la gestion du carburant au ministère de l’hydraulique, de l’énergie et des mines a effectué en date du 6 et 7 octobre 2020, une mission anti-fraude auprès de différentes stations-services de la Mairie de Bujumbura. C’est après que des lamentations des utilisateurs de ces produits sont  parvenus à ce ministère. Le constat a été que certaines stations-services trichent sur les pompes-compteurs en octroyant la quantité inférieure à celle demandée

« Sur 31 stations-services visitées, 7 présentaient des anomalies et ne servaient pas de quantités suffisantes à leurs clients », indique Daniel Mpitabakana, directeur de la gestion du carburant au ministère de l’hydraulique, de l’énergie et des mines.

M. Mpitabakana, indique que sur  les stations-services comme Kobil de la république, IPE marché central, Station Nayoth Company, Noc Gatumba Road, Safari Oil Company et Kanyosha City l’écart constatée à la pompe varie entre 450 et 910 ml sur 20 litres achetés. Il fait savoir qu’au regard de ces manquements, le ministère a pris la mesure d’infliger des amandes conséquentes à ces stations conformément à la loi en vigueur en matière de la normalisation. Mpitabakana rappelle que quiconque pratiquant la fraude dans le secteur des produits pétroliers, le ministère de l’énergie l’attend de pied ferme et ne tolèrera jamais cette pratique ignoble.  Ceux qui seront surpris dans de telle situation de fraude, le ministère leur promet des sanctions sévères. Il reconnait néanmoins que pour les autres stations-services visitées, les pompes fonctionnaient dans les limites de la majorité tolérable.

Le directeur de la gestion du carburant précise également que certaines stations-services visitées font sourde-oreille et ne versent pas la redevance administrative qu’elles doivent normalement payer chaque année dans les caisses du trésor publique.

Comme il l’indique, cette descente était aussi une occasion de voir l’état de mise en application de la mesure interdisant le stationnement  véhicules dans les stations-services. C’est après qu’une incendie s’est déclarée dans la station-service situation en zone Kamenge. A  ce sujet, M. Mpitabakana indique que la mesure a été respectée même si tout n’est pas rose.

De telles descentes anti-fraude seront effectuées sur les stations-services de l’intérieur du pays.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une