Le Ministre de l’Intérieur déterminé à en finir avec les conflits au sein de l’Eglise Adventiste du 7ème jour

En vue de trouver solution aux problèmes qui opposent les fidèles de l’église Adventiste du 7ème jour  depuis 2018, 4 fidèles de l’église adventiste du 7ème jour ont été désignés par la division de l’Afrique de l’Est et du Centre de cette église pour diriger une transition jusqu’au mois de juillet 2021. Cela a été dit dans une réunion que le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique a organisée jeudi le 24 septembre 2020 à Bujumbura à l’intention des retraités et pasteurs de l’Union burundaise de l’église Adventiste ainsi que ceux de la délégation de la division de l’Afrique de l’Est et du Centre

4 fidèles de l’église adventiste du 7ème jour ont été désignés par la division de l’Afrique de l’Est et du Centre. Il s’agit de: Daniel Bavugubusa : Treassurer-Chef Leader ; Epimaque Niyonizigiye : Stewarship, Trust Services ; Jean Claude Manirakiza: Sabbath School, Family Life, Publishing et Innocent Niyonzima : Associate Treassurer. A la tête de direction se trouve Daniel Bavugubusa.

Le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, CPC  Gervais Ndirakobuca a indiqué qu’il prend acte de la  mise en place des organes dirigeants pour que les problèmes qui handicapent le leadership de l’église adventiste du 7ème  jour puissent trouver des solutions.

CPC  Gervais Ndirakobuca trouve que l’église a perdu sa qualité suite aux intérêts de certaines personnes. Il précise que la décision qui a été prise de la mise en place de ces organes de transition est une solution constructive et non de diviser les fidèles.

CPC  Gervais Ndirakobuca demande aux fidèles de cette église de cohabiter ensemble comme des frères car dit-il, « vous suivez le même Dieu et le même destin ».

Au nouveau comité, le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique lui demande d’être de bons dirigeants, qui veulent la réunification de deux parties en conflits et de travailler d’une façon consensuelle. Il leur demande de mettre en avant l’intérêt supérieur de leur église et du pays.

Cependant, le ministre CPC  Gervais Ndirakobucamet en garde toute personne qui tentera de perturber la mise en œuvre de cette décision prise.

Quant au Musa Mitekaro, chef de la délégation de la division de l’Afrique de l’Est et du Centre, il remercie le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique qui s’est préoccupé de cette question en vue de trouver solution entre les fidèles de cette église.

D’après lui, chaque église a des lois spéciales et l’église adventiste en a aussi. Cela signifie que chaque fidèle ou chaque pasteur doit obéir les lois arrêtées par son église. Les priorités urgentes, dit-il,  sont la reprise des activités de l’ONG ADRA Burundi qui a cessé ses activités suite à ces conflits internes et l’ouverture d’une station de radio de cette église.

Daniel Bavugubusa, chef du comité de transition indique qu’il va assurer ses fonctions en privilégiant le dialogue dans le strict respect et application de la loi régissant l’Eglise Adventiste du 7ème jour au niveau mondial. « Ceux qui ont passé outre la loi régissant l’Eglise Adventiste doivent être rebaptisés. Et les pasteurs qui se sont méconduits devront être rebaptisés pour qu’ils puisent être appelés fidèles adventistes ».

Daniel Bavugubusa plaide pour la libération des fidèles et pasteurs adventistes incarcérés suite aux conflits qui opposaient les membres de cette église.

Pour certains pro-Pasteur Joseph Ndihokubwayo, ils demandent de ne pas être excommuniés de l’église ou de les destituer dans certaines fonctions car disent-ils, « ce qui qui s’est passé s’est passé. Nous sommes au chemin de la réconciliation et la réunification ».

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une