Les cyclomoteurs interdits de circuler au-delà de 18h en Mairie de Bujumbura

Dans le but de renforcer la sécurité en mairie de Bujumbura, le ministère en charge de la sécurité publique a pris la mesure de suspendre la circulation à partir de 18h, des vélomoteurs communément appelé « Jehokuki ». C’est pour pallier aux cas de criminalités commisdans certaines localités de la capitale économique dont la majorité des auteurs se déplacent à bord des vélos moteurs. Cette mesure a été annoncée par le porte-parole du ministère  de la sécurité publique ce vendredi le 17 juillet dans la province  de Makamba lors d’une conférence de presse.

Comme les motards, les taxis velomen, ceux qui se déplacent sur les cyclomoteurs ne sont plus autorisé à circuler au-delà de 18 heures. C’est au moment où ces vélos moteurs étaient autorisés à circuler dans n’importe quel endroit de la capitale économique et à n’importe quelle heure. Nonobstant, OPC1 Pierre Nkurikiye, porte-parole de la sécurité publique indique que ces derniers jours, des criminels se déplaçant à bord de ces vélos motorisés ont lancés deux grenades dans les quartiers Buterere et Mutakura.

En plus d’être utilisés dans la commission des forfaits, ces vélos sont aussi utilisés dans le transport rémunérés alors que la loi ne le permet pas. Tenant compte de ces bavures, le ministère de la Sécurité a pris la décision de suspendre la circulation à bord de ces vélos au-delà de 18 heures.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une