Les medias appelés à offrir un espace médiatique équitable

Sous le thème : « La promotion de la diversité dans les salles de rédaction et sur les ondes », le Burundi s’est joint au monde pour célébrer la Journée Mondiale dédiée à la  Radio. Au Burundi cette Journée arrive au moment où le Burundi chemine vers les élections de 2020. Sur ce, Frédéric Nahimana, Ministre de la communication et des Medias appelle les medias à offrir un espace médiatique équitable sans distinction aucune et à couvrir tous les domaines de la vie du pays

 « La radio joue un rôle incontournable dans le pays. La radio informe, forme, éduque et divertit à travers les émissions qu’elle produit », précise Fréderic Nahimana. Il rappelle que la collecte et le traitement des informations suit 4 étapes dont la collecte des informations, la vérification, la publication. De plus, ajoute-t-il, le journaliste doit pouvoir penser aux effets que cette information peut produire chez les auditeurs, les téléspectateurs et les lecteurs.

Le ministre déplore pourtant le fait que les medias diffusent en grande partie les informations de la capitale ou d’un  seul secteur. Il s’inscrit aussi en faux contre les medias qui diffusent des informations non équilibrées. Et, de les appeler à  changer leur manière de faire car les gens ont aussi  besoin de ce qui se passent sur tout le territoire national voire même ailleurs.

Le ministre Nahimana fait remarquer que la diversité des informations va de pair avec l’équilibre de l’information. Et cela se matérialise par l’accès de toutes les parties prenantes aux medias et d’une façon équitable comme le prévoit  la loi sur la presse, la déontologie journaliste  et la culture burundaise.

Célébrée  quelques mois avant les élections

Le ministre Nahimana fait savoir que les radios et les journaux jouent un rôle important avant, pendant et après les élections. C’est sans cette optique que ce ministère a organisé un atelier de formation des journalistes sur la manière de traiter et diffuser les informations dans la période électorale. Aussi, le ministère compte animer trois autres ateliers à l’endroit des  journalistes, les hommes politiques et les représentants des partis politiques agréés  au Burundi.

L’Etat s’engage à soutenir les radios

Le ministre Nahimana indique que dans le budget général de l’Etat exercice 2020-2021, le gouvernement a prévu un Fonds de soutien aux journalistes. Raison pour laquelle Nahimana demande à ceux qui investissent dans le secteur des medias de disponibiliser  les moyens et chercher les partenaires  car la plupart des medias se rabattent aux journalistes qui travaillent bénévolement et  à long termes.  Onésime Harubuntu, présidant de l’Association Burundaise des Radiodiffuseurs (ABR) abonde. Il indique que la plupart des medias font travailler les bénévoles qui travaillent sur tous les secteurs. Ce qui les  poussent à ne plus se spécialiser dans tel ou tel autre domaine. Cependant, M.Harubuntu regrette que cette journée arrive au moment où 4 journaliste du groupe de presse Iwacu sont incarcérés à la prison centrale de Muramvya. De surcroit, il demande leur libération.

Signalons que la Journée Mondiale de la Radio (JMR) a été proclamée en 2011 par les États membres de l’Unesco et adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2012.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une