Les politiciens appelés à ne pas instrumentaliser les enfants à des fins électoralistes

La commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) en partenariat avec l’UNICEF a organisé ce 23 avril 2020 à Bujumbura un atelier de sensibilisation des leaders politiques sur la protection des enfants en période électorale. Cet atelier a pour  objectif de renforcer les capacités des leaders politiques sur les principes généraux des droits de l’enfant et le bien-fondé de la protection  de l’enfant pendant la période électorale

Consolate Habimana, vice-présidente de la CNIDH indique que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mission de promotion  et de protection des droits de l’homme légalement assignée à la CNIDH.  Elle informe qu’il s’inscrit également la droite ligne du plan stratégique de la CNIDH pour la période 2019-2020, dans son 4ème axe en rapport avec la protection des groupes vulnérables, particulièrement en ce qui concerne le volet sensibilisation des groupes de personnes et des institutions.

« Cette formation a pour objectif de renforcer les capacités des leaders politiques sur les principes généraux des droits de l’enfant et le bien-fondé de la protection des droits de l’enfant pendant la période électorale. Cela pour susciter chez les hommes et les femmes politiques une prise de conscience de leur obligation de ne pas manipuler, instrumentaliser et exploiter les enfants à des fins électoralistes », fait-elle savoir. Elle informe que du moment qu’il reste peu de temps  pour que la campagne électorale débute, les leaders politiques sont invités à ne pas utiliser les enfants pour véhiculer leurs messages à travers les chansons pendant la campagne électorale, parfois de connivence avec les responsables scolaires. « L’école est, selon la loi et le règlement, apolitique », rappelle-t-elle. 

Cependant, la vice-présidente de la CNIDH estime donc qu’il est opportun de rappeler la responsabilité en ce qui concerne les abus qui peuvent être commis à l’endroit des enfants par les responsables des partis politiques, les membres des partis politiques et les candidats aux élections.

Martin Nivyabandi, ministre des Droits de la personne humaine, des Affaires sociales et du Genre appelle les leaders politiques à ne pas manipuler et instrumentaliser les jeunes et les enfants mineurs en cette période électorale. Il les invite à prendre conscience de l’impact de leurs actes, de leurs discours et de leur comportement sur la vie et la sécurité des enfants en période électorale.  Martin Nivyabandi profite d’ailleurs de l’occasion pour exhorter les leaders politiques à faire preuve de fairplay pendant cette période en respectant les règles de jeu pour promouvoir les valeurs démocratiques, les droits de l’homme en général et ceux des enfants en particulier.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une