Mineagrie : Des Recherches sur la valorisation de la pulpe en cours

En cette date du 8 décembre 2020, le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage a organisé un point de presse en vue de porter à la connaissance du public en général et des caféiculteurs en particulier, de l’état des lieux des activités de la campagne café 2020-2021. Des Recherches sur la valorisation de la pulpe sont en cours en vue de fabriquer une fumure organo-minérale

L’ODECA va mettre en place des plantations industrielles de caféiers propre à l’Etat avec comme objectif d’accroitre la production nationale, valoriser les propriétés de l’Etat abritant les sociétés de dépulpage-lavage du café, servir de modèle aux caféiculteurs et en fin de compte pérenniser la filière café“, indique Dr Deo Guide Rurema, Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage. Pour cette année de démarrage, précise le Ministre, on compte installer des plants de caféiers sur 67 hectares dans les provinces de Cankuzo, Ruyigi et Mwaro. En ce qui concerne la redynamisation de l’encadrement, Dr Deo Guide Rurema fait savoir que  les techniciens des Bureaux Provinciaux de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Élevage sont impliqués dans cette activité jusqu’au niveau des collines. Il informe que le personnel est déjà à l’œuvre sous la coordination de l’ODECA et de la DGMAVAE (Direction Générale de la Mobilisation pour l’Auto développement et de la Vulgarisation Agricole et Environnementale) et précise que les résultats sont satisfaisants.

Dr Deo Guide Rurema, Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage

D’après Dr Rurema, des essais sur la valorisation de la pulpe sont en cours de réalisation par la FOMI en collaboration avec l’ODECA en vue de fabriquer une fumure organo-minérale, ce qui apportera une valeur ajoutée au niveau de la filière café. Le Gouvernement du Burundi se réjouit du pas déjà franchi par l’ODECA dans la mise en œuvre de la stratégie de redynamisation et de pérennisation de la filière café. Ainsi, il invite les partenaires au développement à emboîter le pas déjà franchi dans la relance de la filière café du Burundi en apportant leurs contributions à l’augmentation de la production du café. “Dans l’esprit de garder une filière stable, le ministère de l’Agriculture suivit de près la question relative à la gestion des anciens employés des SOGESTAL et SODECO afin d’apporter une solution durable“, indique le Ministre.

Selon le Ministre, dans la campagne café 2020-202, les activités liées à la collecte du café cerise et sa transformation se sont bien déroulées. Tous les caféiculteurs ont été tous payés leurs montants en totalité et dans les délais prévus. Aux Sociétés (l’ETS NJEBARIKANUYE ELOI et la Coopérative TWARANYUZWE-RUBIRIZI) qui ont défailli à leur engagement de payer les caféiculteurs, des mesures contre ces dernières ont été prises pour éviter que les fonds publics ne soient perdus bénévolement.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une