OBR : Des boissons fraudées saisies

Advertisement

Dans le but de lutter contre la fraude, l’OBR a saisi au bar ARENA en Mairie de Bujumbura plus de 230 bouteilles de vins et liqueurs ayant une valeur de 11 millions de Francs Burundais. Selon Audace Niyonzima, Commissaire Général de l’OBR, ces boissons devraient être taxées d’impôts qui tournent au tour de 20millions de FBu. Les détenteurs des passports diplomatiques n’ont pas le droit d’importer par exonération une énorme quantité de vins et liqueur

Advertisement

Le Commissaire Général de l’OBR a indiqué que l’OBR a saisi au bar ARENA plus de 230 bouteilles de boissons importées qui n’ont pas des vignettes de l’OBR. Il a fait savoir que ces boissons composées de vins et de liqueurs ont une valeur de 11 millions et devraient être taxées d’impôt d’environ 20 millions. Pour ce,  a-t-il signalé, le propriétaire du bar ARENA paiera une amande d’à peu près de 5 millions de FBu.

Une fois ces boissons ne seront pas dédouanées, a fait savoir M.Niyonzima, l’OBR les vendra aux enchères et le dénonciateur recevra une somme de 2 millions, soit 10% de la somme dédouanée aux produits fraudés.

Le commissaire général de l’OBR a informé que les détenteurs des passports diplomatiques n’ont pas le droit d’importer par exonération une énorme quantité de vins et liqueur ainsi que d’autres marchandises. « La loi ne leur permet d’importer que 2 litres de vins  seulement et  une bouteille de liqueur ».  Il a informé que les autres produits doivent payer les taxes. De surcroît, il demande aux agents de l’OBR qui prestent à l’Aéroport International Melchior Ndadaye de ne plus laisser ces produits entrer dans le pays sans payer les taxes.

« Les ambassadeurs ont une exonération d’importation des denrées alimentaires et boissons qu’ils consomment à leurs domiciles ou aux lieux de leur  travail. Ils n’ont pas droit d’exonération des produits de vente importés. Si on trouve des produits pareils provenant de l’ambassade,  la question sera soumise au ministère des Affaires Etrangères pour prise des décisions », a précisé le commissaire général de l’OBR.

La population appelée à dénoncer tout de fraude

M. Niyonzima demande à la population de dénoncer tout cas suspect de fraude et rappelle que le dénonciateur reçoit en contrepartie 10% de la valeur de celui-ci comme encouragement. Concernant la sécurité du donneur de l’information, il a fait remarquer que sa sécurité est garantie car il donne secrètement l’information et en cas de suspect, ce sont les corps de sécurité qui  lui assurent la sécurité.

A la question de lourdes taxes imposées aux boissons importées, M.Niyonzima a indiqué qu’elles sont consommées par des personnes qui ont des moyens raison pour lesquelles elles sont imposées de lourdes de taxes.

Rappelons qu’il y a peu de jours où l’OBR a saisi à Kajaga en commune Mutimbuzi 312 pagnes, 13 téléphones mobiles avec leurs accessoires, les produits de beauté et les sauces tomates en provenance de la RDC.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une