OBR : Plus de 6 milliards collectés pour l’impôt locatif du premier trimestre de 2020

Une somme de 6 706 599 679 Fbu résultant de 6039 déclarations des redevables de l’impôt sur le revenu locatif a été collecté par l’Office Burundais des Recettes(OBR)  pour ce premier trimestre de l’année  2020. C’est ce qu’a indiqué Joseph Ndayizeye, chef du Service Gestion de l’Impôt sur les Revenus Locatifs dans un point de presse animé ce vendredi, 03 avril pour présenter le bilan de la campagne de recouvrement de l’impôt locatif pour le premier trimestre de l’année  2020.

Joseph Ndayizeye, chef du Service Gestion de l’Impôt sur les Revenus Locatifs, fait savoir qu’une évolution d’un écart de 933.337.090 BIF pour le premier trimestre 2020 a été réalisée comparativement à celui de l’an dernier. « L’exercice fiscal 2019, l’OBR avait collecté au premier trimestre 5 773 262 589 FIB pour 9217 déclarations reçues alors qu’on vient de collecter 6 706 599 679 FIB pour 6039 déclarations enregistrées au premier trimestre 2020 ».

Selon Joseph Ndayizeye, le tableau synthétique indique qu’en janvier 2020 les déclarations étaient 750 avec 358.000.850 FIB, 1646 avec 933.401.228FIB au mois de février et 3643 avec 5.415.197.592 FIB au mois de mars.

Pour parvenir à enregistrer cette évolution, Joseph Ndayizeye précise que l’OBR a mené depuis le 02 mars de cette année une vaste campagne de sensibilisation des contribuables sur le délai limite de déclaration ainsi que l’obligation de payer l’impôt locatif relatif aux déclarations faites. Sur ce, il souligne également que plusieures activités ont été entreprises afin que ladite activité soit réussite. Cinq sites ont été créés en dehors des bureaux de l’OBR. Il s’agit de l’école d’Excellence de Ngagara, le chef-lieu de la zone Kinama, le cercle saint Michel, le petit séminaire de Kanyosha et le chef-lieu de la zone Rohero.

L’OBR a fait circuler un véhicule lance-voix dans les différents quartiers de la ville de Bujumbura rappelant les contribuables à déclarer et payer l’impôt locatif dans le délai. L’Office Burundais des Recettes  également fait la diffusion des spots et animation de panels d’information. « Ceux-ci avaient été créés en vue de faciliter et rappeler les contribuables la déclaration et le paiement de l’impôt sur le revenu locatif », indique  Ndayizeye.

Interrogé pourquoi le nombre des déclarations varie d’une année en année, Joseph Ndayizeye répond que ce phénomène s’observe une fois que les maisons qui sont louées cette année ne sont pas louées pour l’an prochain.

Les récalcitrants et tricheurs qui n’ont pas respecté le délai limite seront infligés des amandes comme le prévoit la loi.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une