OMS reconnaît des preuves émergentes sur la transmission par l’air du Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti mardi 7 juillet 2020 que « l’épidémie s’accélérait » et reconnu que des « preuves émergeaient » sur la transmission par l’air du Covid-19, après qu’un groupe de 239 scientifiques internationaux a sonné l’alarme sur ce mode de contagion

D’après les informations que nous tirons sur Rfi, plus de 200 scientifiques internationaux ont exhorté l’OMS et la communauté médicale internationale à « reconnaître le potentiel de transmission aérienne du Covid-19 », dans une lettre ouverte publiée lundi dans la revue Clinical  Infectious  Diseases d’Oxford.

Une position que l’organisation doit revoir, selon Isabella Annesi-Maesano, l’une des signataires de la lettre. Elle est directrice de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), épidémiologiste et spécialiste des maladies allergiques et respiratoires.

L’OMS dit qu’il n’y a pas de preuve. Mais moi, dit-elle, j’ai envie de dire que l’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence. C’est-à-dire qu’il y a beaucoup de données. Et même s’il n’y avait pas ces données, l’OMS devrait être prudente.

 « Nous reconnaissons que des preuves émergent dans ce domaine et par conséquent, nous devons être ouverts à cette possibilité et comprendre ses implications », a déclaré Benedetta Allegranzi, une responsable de l’OMS, lors d’une conférence de presse virtuelle.

« La possibilité d’une transmission par voie aérienne dans les lieux publics, particulièrement bondés, ne peut pas être exclue. Les preuves doivent toutefois être rassemblées et interprétées », a poursuivi Mme Allegranzi, en recommandant « une ventilation efficace dans les lieux fermés, une distanciation physique». « Lorsque ce n’est pas possible, nous recommandons le port du masque », a-t-elle ajouté.

L’OMS, déjà critiquée pour avoir tardé à recommander les masques, a été accusée de refuser de voir l’accumulation d’indices d’une propagation par l’air du virus.

« L’épidémie s’accélère et nous n’avons pas atteint le pic de la pandémie », a mis en garde le directeur général de l’OMS, lors de la conférence de presse.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une