Plus de 5.000 tonnes de riz pour stabiliser la sécurité alimentaire

Advertisement

La République du Japon vient d’octroyer 5.716,08 tonnes de riz au Gouvernement du Burundi dans le cadre de la mise en oeuvre de certains projets en rapport avec la sécurité alimentaire

Advertisement

«Je suis très heureux du fait que nous puissions soutenir le Burundi à travers ce don de riz. Vous savez que nous, Japonais, aimons le riz, nous vivons de la même façon que vous Burundais », a déclaré Miyashita  Takayuki,Ambassadeur du Japon au Burundi ce mardi 19 février lors de la remise de ce don au Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage qui a représenté le gouvernement. Selon l’Ambassadeur Miyashita Takayuki, ce riz a une double fonction en  ce sens qu’il peut être consommé mais aussi être vendu et que les fonds en provenance de cette vente soient utilisés pour le développement social et économique du Burundi. Et de dire : « Nous, les Japonais, sommes toujours heureux, avec vous, de soutenir vos efforts de développement ».        

Selon Deo Guide, Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, cette aide de  la République du Japon au Burundi montre la qualité de la coopération qui existe entre ces deux pays, la qualité aussi des interventions de l’Ambassade du Japon au Burundi en termes des préoccupations et les besoins de la population. Il se dit satisfait du fait que : « Le gouvernement du Burundi et ses partenaires techniques et financiers se réjouissent de l’état des performances en matière de la sécurité alimentaire.Ces  deux dernières années, nous avons enregistré un niveau de la production agricole très élevée et très homogène à travers tout le pays ».

De l’utilisation du don

Le Ministre Déo Guide Rurema révèle l’affectation des fonds qui seront collectés dans la vente de ce don de riz : « Ensemble avec mon collègue du ministère des Finances, nous allons nous concerter pour que les fonds de ce don soient affectés dans la pérennisation de la sécurité alimentaire et la construction du Barrage de Kajeke sera une priorité dans l’affectation de ces fonds ». Il éclaire: « En effet, ce barrage pourra irriguer environ trois mille hectares et cela va sensiblement maintenir et augmenter la production agricole ici dans la plaine de l’Imbo ».

Soulignons que le Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage a promis une bonne
utilisation de ce don : « Tout ce que nous pouvons vous promettre, c’est la bonne gestion de ce don : une gestion transparente, une gestion efficace basée sur les résultats, une affectation qui montre un changement dans la vie quotidienne de la population ».

Recommended For You

About the Author: Ejoheza News

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une