Santé
Trending

PRODEFI engagé dans le renforcement de la résilience des populations rurales face au Covid-19

Depuis l’apparition de la covid-19, différentes actions ont été menées par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) dans le but de renforcer la résilience des populations rurales. C’est dans cet objectif que vendredi, le 29/4/2022, le FIDA à travers le Programme de Développement des Filières (PRODEFI) a organisé à Bujumbura un atelier d’information et de sensibilisation en matière de lutte contre le covid-19 à l’endroit des gouverneurs, des responsables des directions provinciales de l’Agriculture, des médecins provinciaux, des  Responsables des directions provinciales de développement familial et communautaire, etc des 12 provinces d’intervention des projets financés par le FIDA.

Jean Paul Bitoga, coordinateur du PRODEFI explique: une bonne santé procure une bonne immunité cellulaire pour lutter contre diverses maladies dont le covid-19

Selon Jean Paul Bitoga, coordinateur du PRODEFI, l’objectif de l’atelier est de permettre aux administratifs et aux leaders communautaires ainsi qu’aux agents de santé de sa zone d’intervention d’avoir toutes les informations nécessaires  sur la lutte contre la pandémie  à coronavirus.  

L’autre objectif était de leur permettre de relayer des informations claires et importantes aux grands publics en général et aux bénéficiaires des projets financés par le FIDA en particulier. « Les bénéficiaires de cet atelier de formation, de sensibilisation et de renforcement de capacités en matière de lutte contre le covid-19 sont des formateurs qui vont à leur tour former les autres », a indiqué  Jean Paul Bitoga. Il a fait savoir que les activités du PRODEFI ont tourné vers l’augmentation des revenus et l’amélioration de la sécurité alimentaire des ménages pauvres à travers le développement et le renforcement des filières agricoles prioritaires.

Pour lui, l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition sont d’une importance capitale. M.Bitoga a expliqué par ailleurs qu’il y a une corrélation covid-19-malnutrition. « Si vous avez une malnutrition, cela peut constituer une porte d’entrée au covid-19 »,  c’est pourquoi, explique le responsable du PRODEFI, les projets financés par le FIDA tiennent à ce que dans sa zone d’intervention, la population ait la sécurité alimentaire pour faire face au covid-19.

D’après lui, une bonne santé procure une bonne immunité cellulaire pour lutter contre diverses maladies dont le covid-19. Comme il l’indique, un bon équilibre alimentaire concourt à une bonne nutrition et à la lutte contre diverses maladies. En effet, insiste-t-il, une personne malnutrie est plus vulnérable aux maladies car son immunité est déficiente. Sur ce, il invite tout  un chacun à pratiquer une alimentation équilibrée.

Selon Jean Paul Bitoga, les activités du PRODEFI ont permis l’augmentation de la production agricole et le renforcement de la résilience des populations rurales en cette période de pandémie. Il s’agit notamment de la distribution des semences, la distribution de petits bétails et de volailles, la distribution des fertilisants,… « Les axes prioritaires sont non seulement la sécurité alimentaire des ménages et la distribution des intrants agricoles, mais aussi la   sensibilisations et la distribution des kits de protection et de lavage des mains », affirme Jean Paul Bitoga.

Observer scrupuleusement les mesures barrières

Dr Jean Claude Bizimana, directeur du centre des opérations d’urgence de santé publique appelle la population à toujours observer les mesures barrières

« Bien que les cas de Covid-19 aient sensiblement diminué au Burundi, ce virus persiste encore. Il faut toujours observer les mesures barrières », indique Dr Jean Claude Bizimana, directeur du centre des opérations d’urgence de santé publique (COUSP). De surcroit, il appelle la population à toujours observer les mesures barrières notamment le port de masque, ne pas se serrer les mains, à éviter les accolades, à éternuer dans le creux de la coude ou dans un mouchoir à usage unique. 

Le Directeur du COUSP apprécie positivement les activités initiées par le Prodefi en cette période du Covid-19. Il indique que, lors de l’exécution de ses projets, les projets n’ont cessé d’inviter le ministère de santé publique pour expliquer à la population le comportement à adopter  face au Covid-19.  

Les participants ont appris beaucoup de choses qui, selon madame Caritas Kanyange du COUSP, seront relayées pour que toute la population soit informée sur ce fléau. Ces notions comprenaient surtout le rappel des informations générales sur le covid-19 à savoir : comment se propage le covid-19, les mesures barrières de prévention de base, l’auto-confinement, les symptômes, etc.

Lancé officiellement en 2011, le PRODEFI intervient dans les provinces de: Bubanza, Cibitoke, Muramvya, Kayanza, Gitega, Karusi et Ngozi.  Il comprend quatre composantes : la valorisation et le renforcement des filières, l’accroissement durable du capital productif et infrastructures, l’emploi des jeunes ruraux (EJR) et l’accompagnement des structures, la gestion et facilitation.

Le PRODEFI est l’un des projets financés par le FIDA avec les contributions du PAM, de l’OFID, le Gouvernement du Burundi et les bénéficiaires.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button