Quand l’esprit entrepreneurial stimule la prospérité humaine

Le centre pour le développement économique et des entreprises, Great Lakes (CDE) a, le 1 février 2021 présenté un livre intitulé «Introduction à l’Entrepreneuriat» coproduit par Think Tank et l’Institute  Economics  Affairs. Ce livre revient sur ce qu’est l’entrepreneuriat, pourquoi il est si important et quelles sont les conditions dans lesquelles l’entrepreneuriat se développe

«Le livre qu’on a présenté n’est pas un livre de gestion sur la façon de devenir un entrepreneur prospère, mais c’est une introduction de base à ce qu’est l’entrepreneuriat, pourquoi nous en avons besoin, comment nous pouvons encourager l’entrepreneuriat au Burundi et quelles sont les conditions nécessaires pour jouir de l’entrepreneuriat comme moteur de la croissance économique», informe Aimable Manirakiza, directeur exécutif du CDE. Il fait savoir que ce livre est destiné aux professionnels des médias, aux entrepreneurs, aux gens qui veulent comprendre le rôle de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans le moteur du progrès économique ainsi qu’aux étudiants qui trouvent les manuels standards d’économie mécaniques, stériles et dépourvus de toute réalité humaine. Il informe qu’il comporte 8 chapitres qui montrent comment l’esprit d’entreprise stimule la prospérité humaine et le progrès, mais qui est malheureusement négligé dans la pensée dominante et étouffé par de mauvaise politique publique. Et de fustiger : « Notre programme d’enseignement  est conçu pour faciliter la compréhension des idées qui réduisent les barrières d’une société libre, juste et prospère. C’est dans cette logique que notre groupe de réflexion s’associe avec des auteurs internationaux ainsi que des Think Tank pour coproduire et éduquer l’opinion national sur les miracles de l’entrepreneuriat, du commerce, de la démocratie, du capitalisme et bien d’autres sujets sensibles.

«La plupart des gens réalisent que la terre, la main d’œuvre et le capital sont nécessaires pour produire des biens et services qui soutiennent et améliorent  les conditions de vies. Mais, l’esprit d’entreprise est le facteur de production invisible», selon Gaston Sindayigaya, facilitateur dans la présentation de ce livre avant de dire que la terre, le travail et le capital ne produisent rien tant qu’ils ne sont pas activement mis au travail. Selon lui, ils doivent être dirigés et focalisés sur un esprit humain-un et un  esprit entrepreneurial.

M.Sindayigaya trouve que  le progrès et la croissance économique sont simplement en grande partie le résultat de l’innovation visant à rendre l’activité économique plus productive. Il ajoute que dans une économie compétitive, les entrepreneurs doivent constamment innover et s’efforcer de trouver des moyens toujours plus rentables, de créer des produits moins chers, meilleurs, plus rapides, plus propres et plus intelligents qui attirent les clients (exemple de la technologie de la téléphonie et de l’automobile, etc.).

Un  entrepreneuriat commercial et non commercial

M.Sindayigaya distingue l’entrepreneuriat commercial et non commercial. D’après lui, à côté des entrepreneurs commerciaux, il y a également des entrepreneurs sociaux qui recherchent des solutions aux problèmes sociaux, culturels ou environnementaux, pas nécessairement pour gagner leur vie. Ces entrepreneurs, dit-il, peuvent concevoir des moyens de réduire la pauvreté en organisant et en fournissant des banques alimentaires par exemple, ou en inventant de nouvelles formes de logement à bas prix, ou en trouvant de meilleurs moyens de donner aux gens l’accès aux soins de santé et à l’éducation. Ils peuvent  développer de nouveaux systèmes pour collecter des fonds pour de bonnes causes ou pour aider les philanthropes à gérer  leurs dons plus efficacement.

Il ajoute qu’il y a même des « entrepreneurs universitaires » qui créent de nouveaux domaines de recherche et des « entrepreneurs politiques » qui insufflent des idées de  débat public, au service de l’intérêt général plutôt que les leurs. Il  fait savoir que chaque entreprise doit réagir aux changements des résultats, des marchés, des conditions de l’offre et de la demande, des taxes, des règlementations, et des institutions, vérifier à chaque étape que les ressources restent bien investies et bien organisées .

Rappelons que le CDE est un groupe de réflexion d’éducation et de recherche qui  vise à instaurer une révolution intellectuelle, qui encourage les gens à regarder au-delà de l’évidence, à penser au- delà des bonnes intentions et à agir au-delà de l’activisme ; à travers le programme d’éducation.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une