Agriculture
Trending

Saison culturale B: Les demandeurs des engrais FOMI en hausse

L’usine de fabrication  des fertilisants organo-minéraux (FOMI) fournit la totalité des fertilisants organo-minéraux utilisés par les agriculteurs au Burundi. Malgré le paiement de l’avance exigée aux demandeurs de ces produits, le retard de leur distribution a été observé dans les provinces. Les gouverneurs de provinces demandent d’une augmentation de la production de FOMI-IMBURA (engrais organo-minéral)

Dans une réunion d’évaluation des statistiques de distribution des fertilisants dans les provinces tenue par le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Gervais Ndirakobuca mercredi, le 22 février 2022 à l’endroit des intervenants dans le secteur de l’agriculture, des gouverneurs des provinces et les responsables de l’usine de fabrication de Fertilisants Organo-Minéraux Industries (FOMI), les gouverneurs de provinces accusent l’usine FOMI d’un manque criant en quantité suffisante de Fomi Imbura et Totahaza.

Les gouverneurs de provinces accusent l’usine FOMI d’un manque criant en quantité suffisante de Fomi Imbura et Totahaza

La plupart des  gouverneurs disent que les burundais utilisent, actuellement, les fertilisants pour pouvoir accroître leur production et que l’usine des fertilisants organo-minéraux (FOMI) n’a pas couvert toutes les demandes des agriculteurs. Ils font savoir que les informations recueillies auprès de certains agriculteurs à l’intérieur du pays font état de pénurie des fertilisants Imbura. « Alors que la saison culturale B est en cours, des plaintes de la population concernant la distribution tardive des fertilisants pour la saison culturale B se font entendre à travers presque tout le pays. Dans certaines communes, les agriculteurs viennent s’alignent devant les bureaux communaux », indiquent-ils.

Les gouverneurs des provinces demandent à l’usine FOMI de leur fournir en quantités suffisantes des Fertilisants et surtout Fomi Imbura et Totahaza.

Les commandes sensiblement augmentées

Simon Ntirampeba, directeur général de l’usine FOMI tranquillise: “Ceux qui ont fait leurs commandes seront servis en totalité”

Simon Ntirampeba, directeur général de l’usine FOMI dit avoir compris les lamentations de la population. Il indique que les commandes des agriculteurs ont augmenté par rapport aux années antérieures. D’après lui, les commandes sont passées de 27 000 tonnes pour la saison culturale B de 2021 à 37 000 tonnes pour la même saison de 2022, soit une augmentation de 37%. En plus, M Ntirampeba justifie ce retard par un problème de carburants et de courant électrique observé. Ce qui a impacté la production des fertilisants et leur distribution. D’après le directeur général, les statistiques montrent qu’actuellement, l’état de distribution dans tout le pays est de 68%. Il tranquillise que ceux qui ont fait leurs commandes que tous leurs produits seront offerts en totalité. Il précise que leurs ouvriers travaillent jour et nuit pour résoudre ce problème.

 Le directeur général rappelle que cette usine produit trois types de fertilisants dont Fomi Imbura, Fomi Totahaza et Fomi Bagara. Il fait savoir que la Fomi va appliquer une nouvelle méthodologie de travail pour satisfaire tous les demandeurs des fertilisants et cela pour chaque saison culturale. Il rassure que la quantité restante (c’est à dire 9711,95 tonnes) à produire sera disponible d’ici peu de jours.

Un délai de 10 jours accordé à l’usine FOMI

Le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Gervais Ndirakobuca accorde un délai de 10 jours à l’usine FOMI pour produire et fournir, en quantité suffisante, des fertilisants (Fomi Imbura et Fomi Totahaza)

Le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Gervais Ndirakobuca, après le recueil des interventions et les échanges des participants a accordé une période de 10 jours à l’usine FOMI pour produire et fournir, en quantité suffisante, des fertilisants (Fomi Imbura et Fomi Totahaza) que les agriculteurs ont besoin de plus pour la saison culturale B.

Le ministre Ndirakobuca recommande à l’usine FOMI et au ministère de l’Agriculture de privilégier les provinces qui sont en besoin urgent. Il recommande également à l’usine FOMI et au ministère en charge de l’agriculture de prendre plus de précautions pour bien gérer les quantités à distribuer dans la population. Il informe que le nombre des agriculteurs a augmenté par rapport aux années dernières. Raison pour laquelle l’usine FOMI doit augmenter la production suivant les statistiques des demandeurs. Il rappelle que le gouvernement du Burundi a pris une décision que l’année 2022 sera marquée par une révolution de l’agriculture.

Rappelons que FOMI-IMBURA est un engrais organo-minéral adapté aux conditions des sols tropicaux qui sont généralement acides et pauvres en matières organiques. A la différence des engrais minéraux classiques, FOMI-IMBURA contient : de la matière organique bénéfique à la physico-chimie et à la biologie du sol ; du calcium (Ca) et du magnésium (Mg) en plus des trois éléments majeurs (NPK) essentiels pour la plante.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button