SFBSP-Burundi: L’alphabétisation des femmes, un des moyens pour lutter contre leur discrimination

Sous le thème : « Tous ensemble, investissons dans l’éducation et l’autonomisation des femmes et des filles, source du développement durable », la Solidarité des Femmes Burundaises pour le Bien Etre Social et le Progrès au Burundi (SFBSP-Burundi) organise au centre Ombre de la Femme du 28 au 30 janvier 2020 un atelier de recyclage des agents alphabétiseurs sur les techniques d’animation des séances d’alphabétisation des adultes pour promouvoir le respect des droits de la femmes au Burundi

Mme Espérance Ntirampeba, Représentante Légale de la SFBSP-Burundi indique que cette formation vise le recyclage des agents alphabétiseurs qui dispensent les enseignements aux femmes adultes. « Pour lutter contre toutes diverses violences faites aux femmes analphabètes,  nous avons instauré un programme de l’alphabétisation des adultes » . Selon elle,  ce programme vise à aider les femmes à savoir lire et écrire et calculer afin qu’elles puissent participer dans des organes de prise décision de la base au sommet et créer un environnement alphabétisé favorisant le développement personnel en vue de lutter contre la pauvreté.

« Comme la femme est le pilier de la famille, nous avons parlé avec ces femmes qui sont venues dans ce centre, nous avons constaté que la plupart d’elles ne savent ni rire ni écrire et cela contribuent à leur discrimination, car l’homme ne peut pas les intégrer dans les affaires alors qu’elles ne savent pas calculer ni lire et écrire », indique Mme Ntirampeba.

Mme Ntirampeba informe que cette association a déjà introduit 8 centres d’alphabétisation des femmes dont trois centres en Mairie de Bujumbura et Bubanza et 5 en province de Cibitoke avec 16 formateurs et 8 superviseurs. A l’intérieur du pays, elle révèle qu’on n’a pas encore introduit ces centres suite au manque de moyens car  selon elle, les formateurs ont besoin des moyens pour se déplacer et déplacer les matériels didactiques. Elle souligne que peu à peu, on peut.

Durée de formation et méthode d’enseignement

Clément Hamisi, Consultant en alphabétisation des adultes

Clément Hamisi, Consultant en alphabétisation des adultes fait savoir que les enseignements se font en 3 étapes. Il s’agit de la pré-alphabétisation, l’alphabétisation proprement dite et la post-alphabétisation, un stade par laquelle on octroie un certificat à ceux qui ont suivi régulièrement la formation. «  La formation dure trois à quatre mois, deux fois par semaine, deux heures par séance. Les apprenants établissent l’emploi du temps en collaboration avec leur animateur en tenant compte des tâches ménagères, des périodes de culture et de récolte, mais aussi d’autres considérations. L’enseignement est dispensé en langue maternelle. Après ladite formation,  elles sont interpellées à adhérer dans les associations afin de ne pas oublier ce qu’elles ont appris », explique M. le Consultant.

Selon lui, les techniques d’enseignement ont été améliorées. Dans le temps, on faisait l’alphabétisation classique ou traditionnelle, puis l’alphabétisation conscientisente et actuellement, on pratique l’alphabétisation fonctionnelle ou moderne.  On tient compte de la vie quotidienne, des besoins et les activités immédiates des femmes en formation. « Cette formation doit beaucoup contribuer à l’élévation de leur niveau de vie dans les familles et considérer comme utile par la communauté », explique-t-il.

M. Hamisi révèle certains défis liés à l’alphabétisation des adultes. Il cite  entre autres : les problèmes liés aux conditions de vie de ces femmes, le manque de financements et des instruments appropriés.

Rappelons que les bénéficiaires de cette formation varient entre 15 ans et 60 ans. Et les thèmes de la formation s’articulent autour des enjeux locaux et de la vie quotidienne et mettent en avant surtout la prise de responsabilité et le développement local d’activités génératrices de revenus.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une