SOSUMO : « Une flambée inexpliquée des prix du sucre »

Dans une conférence de presse qu’il a animée ce lundi 03 février 2020 à Bujumbura, l’Administrateur Directeur Général de la SOSUMO, Général  de Brigade Aloys Ndayikengurukiye indique que la flambée des prix du sucre est inexpliquée car la quantité de sucre est suffisante. Il déplore néanmoins les spéculations qui tournent autour de la vente de cette denrée

Ces derniers jours, les commerçants et les consommateurs du sucre indiquent que le sucre est devenu rare. Dans les boutiques, un kg de sucre s’achète entre 3000 et 3500 FBu tandis qu’un sac de 50 kg s’achète entre 140 000 à 145 000 FBu. Les choses sont ainsi au moment où l’Administrateur Directeur Général de la SOSUMO rassure que la quantité du sucre est suffisante au regard des volumes de ventes pour les périodes allant de janvier 2019 à janvier 2020. Il précise qu’au mois de janvier 2019, la SOSUMO a vendu 1 358 200 kg de sucre tandis qu’à la même période de 2020, la quantité vendue est de 1 415 000 Kg, soit une différence de 56800 kg. Derrière la flambée des prix du sucre, l’ADG y voit une spéculation de certains commerçants qui pensent qu’il peut y avoir une pénurie de sucre et veulent profiter de cette dernière pour vendre le sucre à des prix élevés. Et l’ADG d’informer que le prix du sucre reste le même : « Le prix du sucre n’a pas changé. Un sac de 50 kg est vendu à 111 500 FBu dans tous les entrepôts de la SOSUMO. Les commerçants qui s’approvisionnent directement dans ses entrepôts revendent le sac à 114 500 FBu tandis que pour les détaillants, un sac s’achète à 117 000 Fbu ». Le Général Ndayikengurukiye réaffirme que le prix officiel d’un kg du sucre est de 2340 FBu.

Administrateur Directeur Général de la SOSUMO

Pallier à la spéculation

Aloys Ndayikengurukiye fait remarquer que pour pallier à ces manquements, la SOSUMO vient de réviser la liste des vendeurs de sucre. Il informe  que les clients qui ont abandonné le commerce du sucre depuis 2017 et qui réapparaissent depuis octobre 2019 suite aux rumeurs faisant état d’une pénurie de sucre sont rayés de la liste car ils ne sont pas de vrais commerçants. De plus, ajoute Ndayikengurukiye, après une descente effectuée dans différents quartiers de la mairie de Bujumbura, la SOSUMO a constaté qu’il n’y a pas de sucre dans certaines alimentations et boutiques, et  a décidé de dresser la listes de ces dernières afin qu’ils puissent s’approvisionner directement dans les entrepôts de la SOSUMO. Cela pour rendre disponible le sucre.

Général de brigade, Aloys Ndayikengurukiye révèle que « les clients retenus ayant des quantités supérieures  à 4 tonnes vont s’approvisionner par quinzaine hormis les commerçants des provinces Bujumbura, Bururi, Bubanza, Cibitoke et Rumonge». Et l’ADG d’inviter l’administration à  faire respecter les prix officiels.

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une