U.B: Commémoration du 25ème anniversaire des massacres des étudiants tués en 1995

L’Université du Burundi, en collaboration avec l’association « ZIRIKANA UB-95 », a inauguré  jeudi le 9 juillet un monument en mémoire des étudiants Hutus massacrés sauvagement le 11 juin 1995 à l’Université du Burundi. L’association des rescapés « ZIRIKANA UB-95 » promet de continuer à lutter contre toute sorte de discrimination ethnique et demande au Gouvernement d’accélérer les enquêtes pour connaitre les auteurs de ces actes ignobles

« Plus de 100 étudiants ont été sauvagement massacrés dans la nuit du 11-12 juin 1995 à l’Université du Burundi sous le slogan « rayer les ordures dans cette institution », a indiqué Amb.Joseph Nkurunziza, président de l’association des rescapés « ZIRIKANA UB-95 » lors des cérémonies de la commémoration du 25ème anniversaire des massacres des étudiants Hutus commis dans ses différents campus de l’UB. Amb.Nkurunziza a fait savoir que cette tuerie a été commise par des étudiants de l’ethnie Tutsi qui ont été soutenus par les administratifs et l’ordre de sécurité de l’Université du Burundi car autant, ils voyaient des véhicules qui transportaient des armes dans les homes. M.Nkurunziza a indiqué que ces étudiants visaient les étudiants, le personnel de l’université et toute personne hutu qui traversaient le long de l’Université. M.Nkurunziza a informé qu’ils ont crié haut et fort lorsqu’ils voyaient que la situation sécuritaire n’est pas bonne, mais en vain. « Le Recteur a dit aux étudiants tutsi que s’ils cherchaient à tuer les hutus qu’ils le font car ils sont à leur endroit. Après quelque jour, la croche a sonné et certains hutus ont été enlevés et tués. Jusqu’à nos jours, personne ne peut identifier où ils ont été enterrés, a précisé Nkurunziza. Amb.Nkurunziza a demandé au Gouvernement du Burundi d’accélérer les enquêtes et de traduire en justice ces criminels. Et de saluer la justice burundaise sur la décision prise à l’endroit du représentant des étudiants de l’époque qui a été condamné à perpétuité.

Professeur François Havyarimana, Recteur de l’Université du Burundi a fait savoir cet acte ignoble a été également commis en date du 26 juillet 1996 au campus Zege en Province Gitega. Il note qu’en mémoire de ces étudiants, l’Université du Burundi, en collaboration avec l’association « ZIRIKANA UB-95 » a construit un monument symbolique qui est composé par 3 livres ; un symbole qui montre que l’Université du Burundi a été construite pour les trois ethnies Hutu, Tutsi et Twa. Un couteau coloré du sang foncé dans un livre, un symbole signifiant qu’une seule ethnie a été menacée ; un pilier avec trois murs reliés par le flambeau, un symbole qui montre que toutes les ethnies s’engagent à être les messagers de paix en luttant contre toute sorte de discrimination et enfin quatre fenêtres signifiant que l’Université du Burundi est réservée à toutes les catégories.

Quant à Pierre Claver Ndayicariye, président de la Commission Vérité et Réconciliation (CVR), aucune fosse commune n’a été identifiée au campus Mutanga parmi les 14 fosses déjà testées. Amb.Ndayicariye a informé que selon les enquêtes effectuées, la CVR confirme partiellement 109 étudiants tués dans la nuit du 11 au 12 juin 1995 aux différents campus de l’Université du Burundi. Il a indiqué que selon leurs témoins, des véhicules militaires ramassaient très tôt le matin les cadavres de ces victimes. « Les uns disent qu’ils sont jetés dans la rivière de Rusizi, d’autres dans la forêt de Rukoko », dit-il. Et d’informer que les restes humains d’un seul étudiant a été découvert lors du terrassement de la place où on a construit le monument et que 12 étudiants ont été enterrés par le ministère de l’éducation de cette époque.

Notons qu’Aloys Batungwanayo, Doctorant en Sciences Politiques qualifie la classification des gens en groupes, la symbolisation, la discrimination,la déshumanisation, l’organisation, la polarisation, la préparation, la persécution, l’extermination et le déni sont des étapes vers le génocide.

Recommended For You

About the Author: Richard Nsengiyumva

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une