Une réflexion sur la résilience du système de santé burundais pour faire face aux épidémies

Le Centre pour le Développement Economique et des Entreprises (CDE) en collaboration avec l’Agence de Promotion des Investissements (API) a organisé à Bujumbura un atelier de réflexion sur “l’analyse de la résilience du système de santé burundais face aux épidémies” à l’endroit des acteurs économiques. C’était dans  l’objet de mener une réflexion sur des solutions politiques libérales qui protègent les emplois, les entreprises, les revenus et les individus concernés par la Covid-19

D’après Aimable Manirakiza, directeur exécutif  du CDE, l’objectif de cet atelier de réflexion sur la résilience du système de santé burundais est de développer et fournir une série d’importante information aux professionnels de la santé, aux médias, aux réformateurs, aux législateurs ainsi qu’aux différents acteurs burundais sur une nouvelle approche de la politique de résilience face au COVID -19. Il fait savoir que cette  pandémie a démontré qu’il est urgent de bâtir des sociétés plus résilientes en matière de santé pour éviter la récession économique. “Nous devons faire avancer le Burundi sur une voie économique pendant cette période incertaine pour les entreprises” explique-t-Il.

Aimable Manirakiza, Directeur Exécutif  du CDE

M.Manirakiza indique que la campagne KANGUKA vise à des réformes de la politique publique de la santé à long terme et l’assouplissement des contraintes réglementaires influencés par la pandémie du COVID-19 afin d’éliminer les obstacles à la libre entreprise, la liberté individuelle et la propriété privée dans la région des Grands-Lacs.

D’après Dr Franck Arnauld Ndorukwigira, Consultant dans le secteur de la santé,  avec le contexte sanitaire international caractérisé par l’émergence des maladies épidémiques, le Burundi n’est pas à l’abri. Alors que les épidémies peuvent s’écraser sur des systèmes de santé les moins capables de les faire face, une politique de santé à long terme est la solution pour prévenir ces épidémies, ralentir leur transmission et préparer ces systèmes de santé pour atténuer leur impact.

Dr Ndorukwigira informe que sur base de l’évolution épidémiologique actuelle du COVID-19, le Burundi a été reclassé par l’OMS dans la catégorie des pays avec une basse incidence de la transmission communautaire (moins de 80% des nouveaux cas liés à un cas positif).

Rappelons que KANGUKA est une campagne organisée par le CDE, Great Lakes pour sensibiliser l’opinion publique sur l’exigence d’une politique publique de santé à long terme et l’assouplissement des contraintes réglementaires envers la libre entreprise, la liberté individuelle et la propriété privée dans un environnement incertain des épidémies comme la pandémie du Corona Virus et d’autres.

Recommended For You

About the Author: Dieudonné Bukuru

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une