Politique
Trending

Visite du président burundais en Egypte : Des accords de coopérations signés

« Cette première visite officielle de cette année effectuée dans cette charmante terre d’Egypte est l’expression de ma ferme volonté de donner une nouvelle impulsion et un nouvel éclat aux excellentes relations d’amitié qui existent depuis très longtemps entre les Peuples Egyptiens et Burundais », indique le Président Evariste Ndayishimiye dans son allocation à l’occasion d’un point de presse conjoint animé en Egypte. Le président précise que le signe le plus éloquent de cette volonté est matérialisé par la signature des accords de coopération entre la République Arabe d’Egypte et la République du Burundi dans plusieurs domaines d’intérêt commun. Pour lui, la signature de ces accords constitue une étape cruciale dans l’histoire des relations bilatérales des deux républiques. Il invite les ministères des affaires étrangères des deux pays à mettre en œuvre les accords signés. Cela pour le bien-être des peuples respectifs. Le président Burundais rappelle que les deux pays sont liés par l’histoire et la géographie, à travers le fleuve Nil, qui est le cordon ombilical entre les deux pays et dont la source la plus méridionale se trouve au Burundi.

« Sur le plan international de l’Egypte et le Burundi sont attachés aux principes et aux valeurs de la Charte des Nations Unies », dit-il. Il salue le rôle joué par la République Arabe d’Egypte dans la défense des intérêts africains au Conseil de Sécurité des Nations Unies et à l’Union Africaine. « Le Burundi vous en est toujours gré et n’oubliera jamais votre soutien au moment où il en avait le plus besoin », reconnait le président.

Son objectif à la fin de son mandat 

Le président Burundais informe que depuis son accession à la Magistrature Suprême, il oriente son action à la lutte contre la pauvreté et au développement du pays, conformément au Plan National de Développement 2018-2027. Il se dit convaincu que le Burundi et l’Egypte émettent sur la même longueur d’ondes. Selon lui, la pauvreté n’est pas une fatalité. Il ajoute que l’aide internationale devrait venir pour accompagner les efforts nationaux. « Mon objectif est qu’à la fin de mon mandat, chaque citoyen ait des revenus lui permettant de subvenir à ses besoins élémentaires », lance-t-il.

Le président Evariste Ndayishimiye souligne que pour ce programme très ambitieux, il a mis sur pied un Gouvernement de technocrates, laborieux et responsables, pour actionner toutes les ressources possibles afin d’améliorer la vie des citoyens  burundais et aboutir, dans les meilleurs délais, au bien-être de ces derniers. Toutefois, souligne le président, le Burundi a besoin de l’appui de ses véritables amis dont l’Egypte. Le président invite les investisseurs égyptiens à tirer profit des opportunités et du climat des affaires qu’offre le Burundi.

Notons que sa visite en Égypte, s’ajoute à celle déjà visitée en Tanzanie, en Guinée Équatoriale et au Gabon.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button