Visite du président burundais en Guinée Equatoriale : Six accords de coopération signés

Le président Burundais, Evariste Ndayishimiye vient de terminer sa visite d’Etat de cinq jours qu’il effectue en Guinée Equatoriale. Au cours de cette visite six accords de coopération entre les deux Républiques ont été signés.

Selon le Site de la présidence de la République du Burundi, les accords ont été signés respectivement par les ministres des affaires étrangères de la République du Burundi, Amb. Albert Shingiro et le ministre des affaires étrangères de la République équato-guinéenne, Siméon Oyono Esono Angué.

Le premier accord signé rentre dans le domaine du transport maritime et portuaire. Ainsi,  le Burundi et la Guinée Equatoriale conviennent de promouvoir la création de compagnies maritimes nationales afin de développer et promouvoir l’assistance mutuelle la coopération dans le domaine de la sécurité, de  la protection maritime et  de la protection du milieu marin, sans oublier les programmes d’éduction et de formation maritimes à tous les niveaux. Cela,  dans le but de promouvoir la coopération bilatérale et multilatérale entre les administrations maritimes et leurs agences opérationnelles respectives dans les secteurs du transport maritime, par voie fluviale ainsi que dans les activités portuaires. Selon toujours le site de la présidence, le deuxième accord signé  porte sur l’exemption de visa pour les détenteurs du passeport diplomatique et de service valide. Sur ce, ces derniers pourront entrer ou sortir temporairement sur le territoire burundais ou guinéen pour un séjour qui ne dépasse pas 90 jours à compter de la date de la première inscription. 

Le troisième accord vise la promotion et la protection réciproque des investissements. Il s’applique aux investissements d’une partie contractante réalisés  sur le territoire de l’autre, que ce soit avant ou après l’entrée en vigueur dudit Accord, sans toutefois s’appliquer aux réclamations ou différends découlant d’événements qui ont eu lieu avant son entrée en vigueur, ni à toutes les questions relatives à la fiscalité ni aux investissements réalisés avec du capital ou des avoirs d’origine illégale.

Un mémorandum d’entente sur les consultations diplomatiques entre les deux ministères ayant les affaires étrangères dans leurs attributions constitue le 4 eme accord de coopération. A travers cet accord, les deux ministères conviennent de se réunir régulièrement dans des lieux convenus, pour des consultations politiques et diplomatiques afin d’examiner et d’échanger des opinions sur les relations bilatérales et sur les questions d’intérêt commun. Cela sera de même pour leurs Missions Permanentes respectives auprès de l’ONU et d’autres Organisations Internationales.

Un accord commercial a été aussi conclu, il  consiste en des échanges commerciaux de certains articles et marchandises entre la Guinée Equatoriale et le Burundi. Et, les listes indicatives étant attachées audit accord, tout en précisant qu’elles ne sont pas limitatives

Le sixième accord de coopération signé rentre dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage. Il concerne l’échange d’informations et de documentation technique, d’experts et du personnel stagiaire. Cela, afin de faciliter l’assistance technique et le savoir-faire, le développement de projets conjoints, les échanges d’expériences, l’organisation de foires d’expositions, d’ateliers de formation, etc.

Le Ministre Burundais des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement, Amb. Albert Shingiro, a fait savoir que la signature de ces accords « constitue une satisfaction pour le peuple burundais  et de la Equato Guineen, car ces accords consolident la dynamique de croissance pour poursuivre le développement économique des deux pays ».

Recommended For You

About the Author: Mathias Ntibarikure

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Covid-19

Mwirinde Corona

Actualités à la une